Oedipe : Les vérités cliniques du mythe

  "Oedipe : Les vérités cliniques du mythe" a été ajouté au panier !

Voir mon panier

Oedipe : Les vérités cliniques du mythe

Aux sources de la psychopathologie

Claude CROZON NAVELET

Dans la collection :


Lorsque Freud a convoqué Œdipe sur le devant de la scène de la psychopathologie, les hellénistes ont vu dans sa démarche une impardonnable récupération et depuis des décennies, psychanalystes et hellénistes campent sur leurs positions, dans un dialogue de sourd propice aux plus exquis malentendus.

Claude Crozon Navelet s’est d’abord engagée dans une relecture des tragédies œdipiennes de Sophocle (Œdipe Roi, Œdipe à Colone, Antigone) pour des raisons essentiellement cliniques, liées au thème de la filiation. Confrontée à la flamboyante folie des héros et à l’implacable machinerie construite par Sophocle, subjuguée par la qualité des conflits mis en scène, par leur structuration et leur dynamique, elle s’est alors avancée dans une étude précise qui démêle l’écheveau des contradictions, des à-peu-près et des lacunes qui ont circulé entre la théorie psychanalytique et ses sources. Ses analyses montrent que si les critiques des hellénistes sont loin d’être toutes justifiées, il n’en reste pas moins que l’Œdipe de Freud n’est pas celui de Sophocle, et que – coup de théâtre ! - le poète offre un modèle bien plus riche encore pour la psychopathologie que ce que la psychanalyse a pu avancer.

Si la lecture patiente de Claude Crozon Navelet permet de réhabiliter un dialogue critique entre disciplines, en précisant sous quelles conditions les emprunts de la psychanalyse à la mythologie et la tragédie grecques sont valides, elle permet aussi d’enrichir la réflexion sur les structures interprétatives de chaque discipline. En effet, l’auteur montre que les questions cliniques soulevées avec les outils de la théorie psychanalytique recoupent celles que les hellénistes rencontrent avec leurs propres outils, et que les réponses données à ces questions par les uns et les autres varient en fonction de leurs modèles théoriques (implicites ou explicites).

Ce livre, qui se donne à lire comme une enquête, rebondissements à l’appui, intéresse donc évidemment les psychanalystes et ceux pour qui la théorie analytique constitue une référence ; il concerne tout autant ceux qui ont affaire au problème de l’interprétation : anthropologues, philologues, exégètes, metteurs en scène et acteurs en particulier.

Psychologue et psychanalyste, chargée de cours à l’Université et au CNAM, Claude Crozon Navelet a développé son expérience clinique à la fois au travers de ses activités dans les établissements (de soins et d’enseignement) et en entreprise, et par sa pratique de la psychothérapie et de la psychanalyse. Ses recherches théoriques ont fait l’objet d’une thèse de doctorat dont cet ouvrage est issu.


A propos de l'auteur

Psychologue et psychanalyste, chargée de cours à l’Université et au CNAM, Claude Crozon Navelet a développé son expérience clinique à la fois au travers de ses activités dans les établissements (de soins et d’enseignement) et en entreprise, et par sa pratique de la psychothérapie et de la psychanalyse. Ses recherches théoriques ont fait l’objet d’une thèse de doctorat dont cet ouvrage est issu.

Détails
Parution : 9 octobre 2000
EAN : 9782865868421
16x24, 240 pages
Des Travaux et des Jours
Thème : Santé mentale

Imprimer cette page
© Éditions érès 2019 - Mentions légales

Réalisé par Glukose