L'extermination des malades mentaux dans l'Allemagne nazie

  "L'extermination des malades mentaux dans l'Allemagne nazie" a été ajouté au panier !

Voir mon panier

Cet ouvrage n’est pas disponible à la vente




" Il est certain qu'un seul meurtre en provoquera des centaines d'autres si l'on n'a pas renié jusqu'au tréfonds l'idéologie qui l'a produit. " C'est à cela qu'Alice Ricciardi von Platen s'emploie dans cet ouvrage aussi terrible que nécessaire.

En 1946, l'Ordre des médecins demanda au professeur Mitscherlich de présider une commission médicalechargée d'observer et de rendre compte du procès de médecins instruit par le tribunal militaire américain de Nuremberg. Les prévenus étaient des médecins des camps de concentration accusés d'avoir pratiqué certaines expérimentations sur les prisonniers, ainsi que des médecins et des fonctionnaires impliqués dans le programme d'euthanasie que Hitler avait lancé pour exterminer les malades mentaux. Quand la commission publia son effrayant rapport, l'Allemagne détruite et affamée n'était pas disposée à en prendre connaissance et l'Ordre des médecins ne désirait pas que la population fût informée de l'activité de si nombreux médecins aux postes de commandement des lieux d'extermination.

Publié en 1948 en Allemagne (aussitôt oublié, il devra attendre sa réédition en 1993 pour connaître un important succès), ce livre constitue la première tentative de description des crimes commis par les nazis dans le champ médical et plus particulièrement dans celui de la psychiatrie. Il vise à mettre en lumière les racines historiques de ces crimes et la façon dont ils ont été concrètement organisés. Retrouver les motivations théoriques qui amenèrent au meurtre de 70 000 malades mentaux dans l'Allemagne nazie et comprendre comment les principes idéologiques du IIIe Reich prirent consistance dans le monde de la psychiatrie, tel est l'objectif de cet ouvrage qui éclaire singulièrement les débats éthiques d'aujourd'hui (stérilisation des malades mentaux, arrêt Perruche…).

Alice Ricciardi von Platen, docteur en médecine, fut membre de la commission médicale présente au procès des 23 médecins accusés de crimes contre l'humanité par le tribunal militaire américain de Nuremberg. Fondatrice d'instituts de formation en psychothérapie de groupe en Allemagne, en Italie, en Ukraine, elle travaille depuis de nombreuses années à Rome et à Cortone comme psychothérapeute.

Traduit par Patrick Faugeras
 


A propos de l'auteur

Détails
Parution : 1 janvier 2002
(1ère édition 2001)
EAN : 9782865869718
13.5x21, 176 pages
Des Travaux et des Jours
Thème : Santé mentale

Imprimer cette page
Résumé

Traduit par Patrick Faugeras

Ce livre constitue la première tentative de description des crimes commis par les nazis dans le champ médical et plus particulièrement dans celui de la psychiatrie. Il vise à mettre en lumière les racines historiques de ces crimes et la façon dont ils ont été concrètement organisés. Retrouver les motivations théoriques qui amenèrent au meurtre de 70000 malades mentaux dans l'Allemagne nazie et comprendre comment les principes idéologiques du 3° Reich prirent consistance dans le monde la psychiatrie, tel est l'objectif de cet ouvrage qui éclaire singulièrement les débats éthiques d'aujourd'hui (stérilisation des malades mentaux, arrêt Perruche…)

© Éditions érès 2019 - Mentions légales

Réalisé par Glukose