En visioconférence et/ou replay - 18/11/2022 ; 16/12/2022 ; 20/01/2023 ; 10/03/2023; 21/04/2023; 09/06/2023

Les fondamentaux de ce que parler implique

photo de Anne JOOS DE TER BEERST

Anne Joos de ter Beerst est psychanalyste en Belgique. Elle est membre de l’Association lacanienne internationale et de l’Association freudienne de Belgique dont elle a été présidente.

photo de Jean-Pierre LEBRUN

Jean-Pierre Lebrun est psychiatre et psychanalyste, vice-président de l’Association lacanienne internationale. Il a notamment publié Un monde sans limite (érès, 1997), La perversion ordinaire (Denoël, 2007), Un immonde sans limite (érès, 2021).

Objectifs

La parole et le langage sont des traits définitoires de notre humanité mais ce qu’il faut bien appeler l’idéologie en cours semble non seulement le méconnaître, mais le dénier, si pas même le forclore. Le langage machine du numérique contribue d’ailleurs largement à faire que la parole se retrouve dévalorisée au profit de la seule communication. Les conséquences d’une telle méprise sont nombreuses et elles touchent autant la construction de la subjectivité singulière que l’organisation de la vie collective.

Nous tenterons de penser les changements survenus depuis quelques dizaines d’années – allant de la parentalité à la conjugalité, de l’émergence des personnalités narcissiques aux burnouts de tous ordres, des impasses du vivre ensemble à celles du politique eu égard à ce qu’envers et contre tout, parler requiert et continuera de requérir de chacun de nous. Il s’agira aussi de déplier comment ces changements nous atteignent jusque dans nos représentations sans même que nous nous en rendions compte, jusqu’à ce que les situations cliniques parfois nouvelles nous obligent à les penser.

Nous prendrons en compte les effets de cette méconnaissance sur l’éducation elle-même. A cet égard il conviendra de donner sa place à ce qu’implique de « grandir » indépendamment de la mutation en cours. Ce dernier reste en effet au programme de chaque enfant.

Nous proposerons – dans la perspective de la clinique du quotidien (ouvrage numérique offert au participant.es) – de penser l’idéologie en cours, ses illusions et ses méconnaissances, ses conséquences et les moyens que nous avons d’y parer ou d’en tenir compte sans céder sur ce qu’implique d’être parlant. Nous le ferons en sollicitant les participants d’amener des situations de terrain auxquelles nous réfléchirons ensemble. Nous tenterons ainsi de redonner une orientation à nos interventions à partir des expériences concrètes de chacun.


 

Programme

Programme des six matinées :

  • 1ere matinée : 18/11/2022 : Que faut-il comprendre par « Grandir » ? 

Depuis la nuit des temps, l’enfant n’est pas d’emblée adulte. Il a un trajet à parcourir qui suppose qu’il se sépare de ses premiers autres auxquels il n’a pu que d’abord s’aliéner – fut-ce en parlant leur langue - et aussi qu’il renonce à la toute-puissance de sa pensée magique.

  • 2ème matinée : 09/12/2022 : Pathologie et symptômes nouveaux.

Suite à la mutation de société qui nous emporte, il n’est pas certain que cette fin de la toute-puissance infantile soit encore au programme et ceci n’est pas sans susciter des symptômes nouveaux, tous tributaires de ce qui s’avère alors être une absence de limite.

  • 3eme matinée : 20/01/2023 : Comment nouer humanisation et langage ?

Chaque nouvel enfant doit reprendre à son propre compte ce qu’implique l’humanisation. Celle-ci met au programme de chaque enfant d’inscrire une perte inaugurale qui fait le creuset de ce qu’un désir soit possible, ce qui implique que l’objet réel soit manquant et que ce ne soit plus qu’un semblant d’objet qui soit rencontré.

  • 4eme matinée : 10/03/2023 : Quelle signification à l’inceste ?

C’est comme cela qu’il faut relire ce qu’il en est de l’inceste et de son interdit comme constitutif de notre humanité. A ne pas confondre avec les avatars concrets des comportements incestueux de tous ordres qui doivent être référés à cet interdit constituant.   

  • 5eme matinée : 21/04/2023 : Quel lien entre l’hégémonie culturelle d’aujourd’hui et les contraintes réelles du Symbolique ?

L’hégémonie culturelle régnante est celle de l’idéologie néolibérale qui a complètement subverti la référence au collectif. C’est en cela que nous pouvons identifier des difficultés spécifiques à notre vivre ensemble aussi bien qu’au politique qui en a la charge.

  • 6eme matinée : 09/06/2023 :  Pourquoi parler de son propre chef est-il plus difficile aujourd’hui ?

Peut-être précisément parce que le modèle de soutenir sa parole renvoie toujours à la place d’exception. Mais celle-ci est aujourd’hui discréditée et s’ensuit que l’individu est à la recherche de ce qui pourrait lui apporter la confiance en soi alors que ce qu’il lui faut pour disposer de ladite confiance, c’est d’avoir pris le risque de frayer sa propre voie. Mais sans ce modèle à sa juste place, parler de son propre chef est-il encore accessible ?

ouvrage numérique remis aux participants

Infos & inscriptions

S'inscrire

6 matinées de formation de 9h30 à 12h.
Dates : 

  • 18 novembre 2022
  • 16 décembre 2022
  • 20 janvier 2023
  • 10 mars 2023
  • 21 avril 2023
  • 9 juin 2023

En visioconférence via la plateforme Zoom

Coût par personne :
Formation continue : 440 €
Inscription individuelle : 200 €
Tarif réduit (étudiant, chômeur) : 60 €

Public concerné : Psychologues, éducateurs, pédagogues, parents, toute personne intéressée par le sujet.

Organisme de formation enregistré sous le n°76310922331 DIRECCTE OCCITANIE
Id. Datadock n°0065390, et certifié QUALIOPI

Pour toute personne à besoins spécifiques, merci de contacter érès formations au 05 61 75 40 81.

Télécharger ici le bulletin d'inscription

Obtenez un devis sans engagement en cliquant sur le bouton « S'inscrire » et en remplissant le formulaire. L’inscription ne sera validée qu’après réception du règlement ou de la convention