Clivage et modernité

  "Clivage et modernité" a été ajouté au panier !

Voir mon panier


Il fut un temps où chacun était sommé de dissimuler ce qui n'avait pas droit de cité : des désirs peu assortis aux idéaux de la personne, considérés comme excessifs ou dégradants. Aujourd'hui, la règle implicite est plutôt de tout dire, d'être transparent, d'afficher ce qui, hier encore, était jugé inconvenant. Dès lors, le sujet ne peut plus refouler tout à fait ce que pourtant souvent il rejette. D'où son recours à une position de clivage, qui maintient en même temps le déni de certaines représentations et leur affirmation, comme si ces contenus contradictoires pouvaient coexister sans pour autant s'influencer réciproquement.

Un tel mécanisme avait déjà été décrit par Freud, à propos notamment du fétichisme, mais aussi de la psychose, voire de la névrose obsessionnelle. On verra dans ce livre que, loin d'expliquer seulement un petit nombre de pathologies très particulières, il permet de poser quelques questions décisives sur la modernité. L'auteur interroge à partir de là un pan très vaste de la clinique contemporaine.

Roland Chemama est psychanalyste, membre de l'Association lacanienne internationale. Il a dirigé avec Bernard Vandermersch le Dictionnaire de la psychanalyse (Larousse).


A propos de l'auteur

Roland Chemama est psychanalyste à Paris, ex-président de l’Association lacanienne internationale et de la Fondation européenne pour la psychanalyse. Il est l’auteur du Dictionnaire de la psychanalyse (avec Bernard Vandermersch, Larousse, rééd. en poche 2018) et de plusieurs livres parus chez érès dont les derniers en date : Trauma dans la civilisation (érès, 2018, avec Christian Hoffmann), Le métier de psychanalyste (avec Christiane Lacôte-Destribats et Bernard Vandermersch, érès, 2016).

Détails
Parution : 1 janvier 2004
(1ère édition 2003)
EAN : 9782749202068
14x22, 214 pages
Humus
Thème : Psychanalyse

Imprimer cette page
Résumé

Dans le clivage, ce qui est dénié se trouve en même temps reconnu : un tel mécanisme, loin d'expliquer seulement un petit nombre de pathologies très particulières, éclaire en fait un très large pan de la clinique, et notamment de la clinique contemporaine. Renonçant aux descriptions simplistes des avancées freudiennes et à la formalisation lacanienne des concepts qui fait fuir les non-spécialistes, l'auteur a choisi de convoquer comme interlocuteur " l'honnête homme " pour être poussé à justifier ce qu'il avance.

Roland Chemama est psychanalyste (Paris).

Revue de presse

2004, analyse freudienne presse9, Vannina Micheli-Rechtman


© Éditions érès 2019 - Mentions légales

Réalisé par Glukose