Précarité et vulnérabilité psychologique

  "Précarité et vulnérabilité psychologique" a été ajouté au panier !

Voir mon panier



La précarité socio-économique est devenue aujourd'hui une préoccupation quotidienne pour un nombre grandissant de personnes. Le présent ouvrage cherche à vérifier les effets psychologiques, négatifs ou positifs, de cette précarité. Il s'agit de tester les limites du préjugé selon lequel toute personne ayant des difficultés physiques, économiques, sociales ou culturelles, aura inévitablement des difficultés psychologiques, se trouvera automatiquement plus vulnérable.

L' hypothèse des auteurs serait plutôt que face à des événements et à des situations difficiles, les personnes développent des réactions défensives et offensives, des stratégies individuelles ou collectives leur permettant de s'adapter, de résoudre des problèmes, d'affirmer leur identité ou leur désir, de réduire leur stress, de faire face et de se relancer. A partir d'une présentation de la précarité et de la vulnérabilité sont étudiées successivement, grâce à une recherche sur 450 personnes (en France et au Portugal) : la dynamique de l'intégration socioculturelle et l'importance du soutien social, le rôle central de l'estime de soi et des stratégies de gestion du stress (coping), l'influence des croyances, des valeurs et des projets dans l'orientation des conduites.

Au-delà de l'analyse des différences (liées au pays, au sexe, au milieu socio-économique, à l'âge...), cette étude met en évidence les interactions et les liens entre les données économiques, sociales et culturelles d'une part, les autodescriptions et les positions subjectives prises par les personnes à propos de ces mêmes données d'autre part.

Pierre Tap, professeur émérite de l'université de Toulouse-Le Mirail, docteur d'Etat en psychologie, directeur de recherche au Centre européen d'investigation sur les conduites et les institutions (CEICI), Fondation Bissaya Barreto (Coimbra, Portugal).

Maria de Lourdes Vasconcelos, Fondation Bissaya Barreto, docteur en psychologie, professeur à l'Institut supérieur Bissaya Barreto, directrice du CEICI.


A propos des auteurs

Pierre Tap est professeur émérite de psychologie à l'université de Toulouse-Jean Jaurès.

Pour une présentation générale de mes travaux, voir mon site officiel : www.pierretap.com 

 

Détails
Parution : 6 février 2004
EAN : 9782749202495
16x24, 248 pages
Questions de sociétés
Thème : Société

Imprimer cette page
Résumé

La précarité socio-économique est devenue aujourd'hui une préoccupation quotidienne pour un nombre grandissant de personnes. Le présent ouvrage cherche à vérifier les effets psychologiques, négatifs ou positifs, de cette précarité. Il s'agit de tester les limites du préjugé selon lequel toute personne ayant des difficultés physiques, économiques, sociales ou culturelles, aura inévitablement des difficultés psychologiques, se trouvera automatiquement plus vulnérable. Selon une méthode rigoureuse, les auteurs montrent qu'au contraire, dans les situations difficiles, la personne n'est ni passive, ni totalement déterminée par les données externes que la vie lui impose. Elle est en mesure de trouver autour d'elle et en elle-même les ressources nécessaires pour résoudre ses problèmes et lutter contre l'effet dévastateur du stress, de l'exclusion et de l'indifférence.
Pierre Tap est professeur émérite de l'université de Toulouse- Le Mirail ; Maria de Lourdes Vasconcelos est professeur à l'Institut supérieur Bissaya Barreto (Coimbra).

© Éditions érès 2019 - Mentions légales

Réalisé par Glukose