Figures du vieillir et formes de déprise

  "Figures du vieillir et formes de déprise" a été ajouté au panier !

Voir mon panier
Menu : Sommaire   

Face à l’allongement de la longévité et à l’entrée massive ces prochaines années des baby-boomers dans le grand âge, il est important d’améliorer les savoirs sur les dynamiques de vieillissement. C’est l’ambition de cet ouvrage, porté par des travaux internationaux réunissant sociologues et professionnels de soins. Il développe et enrichit la réflexion autour des expériences du vieillir à partir du concept de déprise. La déprise désigne un travail d’aménagement du parcours de vie qui s’appuie sur une série de tentatives de substitution d’activités ou de relations. Elle suppose une tension entre le sentiment des limites, corporelles et cognitives, et la volonté d’assurer une continuité identitaire mais aussi un désir de s’assurer une présence différente au monde.

À contrecourant d’approches réductionnistes, âgistes et sexistes, qui ont construit une image négative du vieillissement, les auteurs, canadiens, français, allemands, suisses, rendent compte de ces « arts de faire » qui questionnent l’inscription des aînés dans le temps et l’espace, le rapport à soi et aux autres mais aussi les disparités sociales et genrées. Ce tour d’horizon montre bien la nécessité de considérer les spécificités socioculturelles et politiques dans l’analyse des différentes figures du vieillir.

Ouvrage publié avec le soutien de la Fondation MUTAC, sous l'égide de la Fondation de l'Avenir.


A propos des auteurs

Anastasia Meidani, docteure en sociologie, est enseignante-chercheure, laboratoire interdisciplinaire Solidarités, sociétés, territoires (LISST) à l’université Toulouse-Jean Jaurès.

Stefano Cavalli, docteur en sociologie, est professeur en parcours de vie et vieillissement, à l'université de sciences appliquées de Suisse italienne (SUPSI).

Détails
Parution : 30 mai 2019
EAN : 9782749263625
11x17, 392 pages
L'âge et la vie - prendre soin des personnes âgées et des autres
Thème : Gérontologie

Imprimer cette page
Résumé

Conçu comme un outil d’analyse des expériences du vieillir, le concept de la déprise désigne le travail d’aménagement du parcours de vie qui s’appuie sur des tentatives de substitution d’activités ou de relations.

C’est à travers trois registres de l’expérience du vieillir – l’autonomie, les parcours de santé et l’expérience corporelle du vieillissement – que cet ouvrage se propose de discuter, à échelle internationale, le concept de la déprise. Si vieillir, c’est s’accommoder aux transformations induites par le temps qui passe, au creux des accommodations qui accompagnent l’avancée en âge, le « pouvoir » se décoche parfois du « vouloir ». Mais cette expérience, loin d’être disqualifiante témoigne d’une prise de distance aux choses qui s’aménage. En s’éloignant des figures incapacitantes du vieillir, les auteurs rendent compte de ces « arts de faire » en questionnant leurs inscriptions dans le temps et l’espace, le rapport à soi et aux autres et, ce faisant, font place aux disparités sociales conçues comme un mode de hiérarchisation opérant au sein du sociétal.

© Éditions érès 2019 - Mentions légales

Réalisé par Glukose