L'éthique de la dépendance face au corps vulnérable

  "L'éthique de la dépendance face au corps vulnérable" a été ajouté au panier !

Voir mon panier
Menu : Sommaire   

La culture occidentale contemporaine imprégnée par l’idéal de la maîtrise et le diktat de la performance perçoit le corps vulnérable comme une tare à bannir, à cacher ou à travestir. L’objectif consiste à ce que l’humanité puisse se libérer de sa vulnérabilité physique, préserver son corps de l’exposition à la souffrance, au vieillissement, à la maladie et, enfin, à la mort grâce à la maîtrise scientifique du vivant. Le transhumanisme du XXIe siècle s’est fait le champion de cette lutte contre la vulnérabilité du corps en prophétisant l’euthanasie de la mort.

En réaction à cette culture ambiante, le champ de l’éthique dite « de la vulnérabilité » s’est largement développé. Toutefois, il est encore souvent abordé à partir de l’autonomie du sujet en refusant de réfléchir à la dépendance ontologique de l’être humain. La question essentielle de ce livre n’est pas, même si elle est importante, de savoir comment le sujet autonome doit se comporter à l’égard d’une personne en situation de vulnérabilité (comment établir une société capable de l’intégrer). Elle consiste plutôt à se demander si l’être humain en tant que tel – qu’il soit bien-portant ou non – n’est pas fondamentalement vulnérable, et si cette vulnérabilité n’est pas, en dernier ressort, une « grâce ».


A propos de l'auteur

Bernard Schumacher enseigne la philosophie à l’université́ de Fribourg où il dirige le pôle de recherche et d’enseignement « Vieillissement, éthique et droit » à l’Institut interdisciplinaire d’éthique et de droits de l’homme, dont il est le coordinateur.

Détails
Parution : 2 mai 2019
EAN : 9782749263458
11x18, 320 pages
érès poche - Société
Thème : Société

Imprimer cette page
Résumé

L’expérience de la vulnérabilité que tout être humain ne cesse de faire au long de sa vie amène à réfléchir moins sur la question qui anime le courant du transhumanisme : « Que faire pour vaincre cette vulnérabilité ? » que sur « Qu’est-ce que la vulnérabilité dit de l’homme en général ? ».

Cet ouvrage propose une réflexion interdisciplinaire sur la vulnérabilité et, plus particulièrement, sur le corps vulnérable dans une société qui entre de plein pied dans la marchandisation de la vie humaine. Comment transformer les représentations sociales afin que la vieillesse ou le handicap ne soient plus vus comme des malédictions ? Comment penser la vulnérabilité afin qu’elle ne soit plus considérée comme une négation de la vie, mais comme l’une de ses expressions ? Et si la vulnérabilité était une chance pour l’humanité ?

  Du même auteur

érès poche - Société - Espace éthique
© 2017
11x18 232 p. 15 €

Inédit
© Éditions érès 2019 - Mentions légales

Réalisé par Glukose