Franco Basaglia

  "Franco Basaglia" a été ajouté au panier !

Voir mon panier

Franco Basaglia (1924-1980), psychiatre, fut l’une des figures majeures de la psychiatrie dite alternative, non seulement en Italie, où sa mise en cause de la condition des malades mentaux dans les hôpitaux psychiatriques fut ratifiée par la loi 180 (couramment appelée « loi Basaglia ») décidant de la fermeture de ces hôpitaux et de l’organisation de réseaux soignants au cœur des cités, mais aussi dans le monde, où il amena à une interrogation sur les « traitements » généralement « infligés » aux « fous ».

Il fut aussi un grand intellectuel. La complexité et la richesse de sa pensée sont présentées ici sans caricature et sans que le lecteur soit sommé de prendre parti. Cette première véritable monographie consacrée à Basaglia situe le personnage et son action dans le panorama culturel et politique de l’Italie et de l’Europe du XXe siècle (dont la première moitié a vu la psychiatrie dominée par l’organicisme et une certaine violence institutionnelle), faisant apparaître, au bout du compte, que la façon dont une société traite la folie, c’est aussi la façon dont elle se traite elle-même. Les questions soulevées par la psychiatrie alternative italienne non seulement n’ont rien perdu, avec le temps, de leur pertinence, mais elles s’avèrent même, dans la situation de crise que traverse aujourd’hui la psychiatrie, d’une brûlante actualité.

Mario Colucci est psychiatre auprès du Département de santé mentale de Trieste. De formation psychanalytique, il collabore avec la faculté de philosophie de l’université de Trieste et fait partie du Laboratoire de philosophie contemporaine. Il a publié dans diverses revues et participé à des livres collectifs italiens et étrangers.
Pierangelo Di Vittorio, philosophe, docteur en histoire de la philosophie de l’université de Lecce et docteur en philosophie de l’université Marc Bloch de Strasbourg, enseigne à l’université de Bari et fait partie de la direction nationale du mouvement italien Psichiatria Democratica. Il a de nombreuses publications à son actif, dont
Foucault e Basaglia (Verona 1999).
Traduit de l’italien par Patrick Faugeras.


A propos des auteurs

Mario Colucci est psychiatre auprès du Département de santé mentale de Trieste. De formation psychanalytique, il collabore avec la faculté de philosophie de l’université de Trieste et fait partie du Laboratoire de philosophie contemporaine. Il a publié dans diverses revues et participé à des livres collectifs italiens et étrangers.

Pierangelo Di Vittorio, philosophe, écrivain et animateur culturel, docteur en philosophie de l’université de Strasbourg et de Lecce, il travaille à la SOFOR de Bordeaux et réalise des projets concernant la santé mentale et des évènements culturels. Il est rédacteur de la revue « aut aut » et a publié plusieurs ouvrages dont Foucault e Basaglia (1999), L’uniforme e l’anima, Indagine sul vecchio e nuovo fascismo (2009), Bazar elettrico, Bataille, Warburg, Benjamin at Work (Potenza 2017) ; il a été parmi les éditeurs du Lexique de biopolitique, publié chez érès en 2009. Avec le collectif Action30, il a écrit et réalisé l’essai-spectacle Constellation 61, Entre histoire et magie (Bruxelles 2011), consacré aux transformations de la psychiatrie au XXe siècle et centré sur l’aventure spirituelle et politique de Franco Basaglia.

Détails
Parution : 16 février 2018
(1ère édition 2005)
EAN : 9782749204901
16x24, 232 pages
Des Travaux et des Jours
Thème : Santé mentale

Imprimer cette page
Résumé

Franco Basaglia (1924-1980), psychiatre, fut l’une des figures majeures de la psychiatrie dite alternative, non seulement en Italie, où sa mise en cause de la condition des malades mentaux dans les hôpitaux psychiatriques fut ratifiée par la loi 180 décidant la fermeture de ces hôpitaux, mais aussi dans le monde, où il amena à une interrogation sur les « traitements » généralement « infligés » aux « fous ». Il fut aussi un grand intellectuel. La complexité et la richesse de sa pensée sont présentées ici sans caricature et sans que le lecteur soit sommé de prendre parti. Il apparaît, simplement, que la façon dont une société traite la folie, c’est aussi la façon dont elle se traite elle-même.
Mario Colucci est psychiatre (Trieste), Pierangelo Di Vittorio est philosophe.

© éditions érès 2019 - Mentions légales

Réalisé par Glukose