Les centres éducatifs renforcés

  "Les centres éducatifs renforcés" a été ajouté au panier !

Voir mon panier

Cet ouvrage, issu du numéro 59 d’Empan (2005) rapidement épuisé, dresse un bilan actualisé

Créés en 1996, les CER ont pour objectif d’offrir des séjours de rupture et une alternative éducative à l’incarcération des mineurs. Comment ces dispositifs innovants ont-ils vu le jour ? Qu’en est-il aujourd’hui, dans un contexte social différent qui stigmatise « la jeunesse délinquante » ? Dix ans après les premières expériences des UUER « à la Toubon » et cinq ans après la grande vague des CER « à la Jospin », peut-on mesurer les réels effets de CER qui, comme le dit Saül Karsz, ont troué la couche d’ozone de nos institutions éducatives avec des effets perturbants bénéfiques sur le climat général du travail éducatif en hébergement ?

Au-delà de cet effet palpable sur le paysage institutionnel, il y a la pertinence de ces dispositifs par rapport aux objectifs assignés : pour faire court, « socialiser les sauvageons », voire leur apprendre la République, en les aidant (sous contrainte via le cadre pénal) à trouver une place acceptable dans le corps social, sous d’autres modalités que celles de l’agir délinquant. On semble avoir redécouvert qu’à partir de projets clairs et de programmes bien construits, il était possible, sur des temps relativement courts, de remobiliser des gosses à la dérive en leur offrant un cadre sécurisant, une rencontre sans esquive et des perspectives de repositionnement crédibles, loin des promesses vaines d’un avenir radieux, mais au plus près de leur problématique de « sujet », dans une sorte de passe initiatique, incluant la responsabilisation à l’égard d’un parcours pénal émergeant, assumé et finalement parfois transcendé.

Pour autant, reste un certain nombre de points à interroger : quel public ? Quelle commande ? Quels fonctionnements ? Quels professionnels avec quelle formation ? Quelles méthodes ? Quels résultats ? Quels enseignements ?

Cet ouvrage, issu d’un numéro d’Empan (2005) rapidement épuisé, dresse un bilan actualisé de ces pratiques innovantes qui apportent un espoir en la jeunesse, même en celle qui est la plus en souffrance, et un espoir en une action éducative nourrie des expériences passées et capable de susciter des alternatives pour faire société.

Rémy Puyuelo est pédopsychiatre, membre titulaire de la Société psychanalytique de Paris, rédacteur en chef de la revue Empan ;
Denis Turrel a été directeur de l’Institut régional de formation aux carrières éducatives et sociales (Institut Saint-Simon, Toulouse), il dirige actuellement la ferme thérapeutique du Fauron.


Mise en vente le 8 février 2007


A propos des auteurs

Neuropsychiatre de formation, Rémy Puyuelo s'oriente trés rapidement vers la pédopsychiatrie et engage une psychanalyse. Il participe à la mise en place de la sectorisation en pédopsychiatrie et crée un hôpital de jour dans le cadre du Centre de guidance infantile de Toulouse. Il devient ensuite médecin-directeur du Collectif Saint-Simon (ARSEAA) comprenant un ITEP, des CMPPS et un service de placement familial thérapeutique  et ceci pendant  une vingtaine d'années. Il devient membre de la Société Psychanalytique de Paris. Il en est actuellement membre titulaire formateur. Rémy Puyuelo est membre de la Société européenne de psychanalyse de l'enfant et de l'adolescent (SEPEA). Il est rédacteur en chef de la revue EMPAN (ARSEAA et Éditions érès). Membre du comité de rédaction de la collection "Cahiers" de la SEPEA (éd. In Press).

Membre du jury du Prix Male (SPP) et directeur de collection Empan - les dossiers aux Éditions érès et chez In Press.

Détails
Parution : 8 février 2007
EAN : 9782749207025
13.5x21, 240 pages
Les dossiers d'Empan
Thème : Travail social & Handicap

Imprimer cette page
Résumé

Créés en 1996, les CER ont pour objectif d’offrir des séjours de rupture et une alternative éducative à l’incarcération des mineurs. Comment ces dispositifs innovants ont-ils vu le jour ? Qu’en est-il dix ans plus tard, dans un contexte sociale différent qui stigmatise « la jeunesse délinquante » ? Des chercheurs, des professionnels engagés dans les CER, des acteurs de la prévention spécialisée apportent analyses et témoignages et proposent un autre regard, politique et social, sur la jeunesse d’aujourd’hui.

Rémy Puyuelo est pédopsychiatre, psychanalyste, rédacteur en chef de la revue Empan ; Denis Turrel a été directeur de l’Institut régional de formation aux carrières éducatives et sociales (IRFCES Saint-Simon ,Toulouse).

Revue de presse

2007, La Lettre de l\\\'enfance et de l\\\'adolescence69, Françoise Petitot


2006, Lien Social 787,Patricia Delage


  Du même auteur

© Éditions érès 2018 - Mentions légales

Réalisé par Glukose