Une approche engagée en psychologie sociale : l'oeuvre de Denise Jodelet

  "Une approche engagée en psychologie sociale : l'oeuvre de Denise Jodelet" a été ajouté au panier !

Voir mon panier





Denise Jodelet poursuit une œuvre créative dans la lignée des pionniers des sciences sociales qui interrogent le fonctionnement de leur société, actifs sur tous les terrains, curieux des autres cultures et respectueux des différences. Ses travaux explorent la pensée et la mémoire sociales, scrutées dans leur fonctionnement symbolique, cognitif, émotionnel et pratique, tel qu'il apparaît dans les différents aspects de la vie quotidienne. Son orientation privilégie une méthodologie qualitative ouverte et scientifiquement rigoureuse, qu'elle a su diffuser avec conviction. Cet ouvrage rend compte de ses apports qui ouvrent une alternative au courant de la cognition sociale dominant en psychologie sociale. Il donne un aperçu des développements récents de la théorie des représentations sociales, de la mémoire sociale, des recherches liées à l'éducation, à la santé, au corps, à la maladie mentale, à l'environnement, et un modèle charismatique de fonctionnement intellectuel, propre à éveiller des vocations.

Un collectif de quarante enseignants et chercheurs, européens et latino-américains, provenant de différentes disciplines de sciences sociales, analysent ici l'originalité de l’œuvre de Denise Jodelet et interrogent les liens intellectuels et affectifs qui ont permis la création autour d’elle d'un réseau universitaire international au rayonnement scientifique d'une rare intensité.

Béatrice Madiot est maître de conférences à l'université de Picardie Jules Verne. Après avoir soutenu une thèse sur les musiciens de jazz français sous la direction de Denise Jodelet, elle travaille sur les phénomènes de professionnalisation et de représentation sociale à partir notamment de listes de diffusion.
Elisabeth Lage est maître de conférences à l'EHESS. Elle a dirigé le Laboratoire de psychologie sociale de 1999 à 2006. Ses premières recherches, effectuées avec Serge Moscovici, ont porté sur l'influence minoritaire. Elle a ensuite orienté ses travaux vers l'investigation des représentations sociales élaborées par les jeunes concernant la science, la micro-informatique ou le sida.
Angela Arruda est professeur à l'Institut de psychologie de l'université fédérale de Rio de Janeiro, Brésil. Diplômée de l'EHESS en 1981, sous la direction de Denise Jodelet, elle a, depuis, travaillé sur les représentations sociales dans son pays.

Mise en vente le 21 août 2008


A propos des auteurs

Angela Arruda est professeur à l'Institut de psychologie de l'université fédérale de Rio de Janeiro, Brésil. Diplômée de l'EHESS en 1981, sous la direction de Denise Jodelet, elle a, depuis, travaillé sur les représentations sociales dans son pays.

Détails
Parution : 21 août 2008
EAN : 9782749209319
16x24, 368 pages
Questions de sociétés
Thème : Société

Imprimer cette page
Résumé

Denise Jodelet poursuit une œuvre dont la créativité rejoint celle des pionniers des sciences sociales, interrogeant le fonctionnement de leur société, actifs sur tous les terrains, curieux des autres cultures et respectueux des différences. Ses travaux explorent la pensée et la mémoire sociales, scrutées dans leur fonctionnement symbolique, cognitif, émotionnel et pratique, tel qu'il apparaît dans les différents aspects de la vie quotidienne. Cette orientation privilégie une méthodologie qualitative ouverte et scientifiquement rigoureuse, qu'elle a su diffuser avec conviction. Cet ouvrage rend compte de ses apports qui ouvrent une alternative au courant de la cognition sociale dominant en psychologie sociale.

Un collectif de quarante enseignants et chercheurs, européens et latino-américains, provenant de différentes disciplines de sciences sociales, analysent l'originalité de cette œuvre, interrogent les liens intellectuels et affectifs qui ont permis la création d'un réseau universitaire international et qui contribuent à la diffusion et au rayonnement scientifique d'une rare intensité. Cette posture de chercheur crée des liens avec les acteurs de terrain et initie une réflexion collective tournée vers notre devenir.

Le lecteur trouvera dans l'ouvrage un aperçu des développements récents de la théorie des représentations sociales, de la mémoire sociale, des recherches liées à l'éducation, à la santé, au corps, à la maladie mentale, à l'environnement et un modèle charismatique de fonctionnement intellectuel, propre à éveiller des vocations.

Elisabeth Lage est maître de conférences à l'EHESS. Elle a dirigé le Laboratoire de psychologie sociale de 1999 à 2006. Ses premières recherches, effectuées avec Serge Moscovici, ont porté sur l'influence minoritaire.
Béatrice Madiot est maître de conférences à l'université de Picardie Jules Verne.
Angela Arruda est professeur à l'Institut de psychologie de l'université fédérale de Rio de Janeiro, Brésil.

Revue de presse

2010, connexions93, Béatrice Madiot


© éditions érès 2019 - Mentions légales

Réalisé par Glukose