Aux confins de la grande dépendance

  "Aux confins de la grande dépendance" a été ajouté au panier !

Voir mon panier

Aux confins de la grande dépendance

Le polyhandicap, entre reconnaissance et déni d’altérité

Frédéric BLONDEL, Sabine DELZESCAUX

+ hors-texte couleur de 16 pages

Dans la collection :




Cet ouvrage est à paraître (25.00 €)
Si vous souhaitez être informé de sa disponibilité, veuillez laisser votre adresse e-mail ci-dessous :




Faire comprendre les enjeux de l’accompagnement des personnes les plus vulnérables dans le champ de la dépendance et la nature du travail qui le sous-tend dans les structures de soins, telle est l’ambition de cet ouvrage qui contribue par là-même aux débats autour de la vulnérabilité sociale, de la Loi Léonetti et des directives anticipées.

Est-il possible qu’une vie en apparence aussi démunie que celle des personnes polyhandicapées, vulnérables et dépendantes (trauma crânien, maladie d’Alzheimer, etc.) puisse valoir la peine d’être vécue ? Telle est la question qui ne cesse de hanter l’imaginaire des personnes dites valides et qui pèse comme une épée de Damoclès sur la vie des personnes polyhandicapées. La qualité de l’accompagnement reste fondamentalement tributaire de la capacité des aidants à se socialiser à ce type de publics et à surmonter les sentiments a priori négatifs que ceux-ci ne manquent pas de susciter. Frédéric Blondel et Sabine Delzescaux montrent, à travers les multiples entretiens réalisés, que la socialisation à ces altérités extrêmes permet de les prendre en compte et non plus seulement en charge. Ils démontrent aussi, par là-même, qu’au bout du bout de la dépendance, il y a une personne qui est aussi un sujet au sens plein du terme.

A propos des auteurs

Frédéric Blondel est maître de conférences en sociologie à l’université Paris Denis Diderot et chercheur au laboratoire de Changement social et politique (LCSP). Il est, par ailleurs, intervenant en organisation et spécialiste de l’évaluation des politiques sociales. Il est co-auteur avec Vincent de Gaulejac et Isabel Taboada-Léonetti de La lutte des places (2014).

Sabine Delzescaux est maître de conférences en sociologie à l’université Paris-Dauphine et chercheur au laboratoire du LEDa-LEGOS. Ses activités de recherche portent, dans le champ de la santé, sur l’accompagnement des personnes en situation de grande dépendance et de vulnérabilité sociale. Elle est aussi spécialiste de l’œuvre du sociologue allemand Norbert Elias auquel elle a consacré plusieurs ouvrages Norbert Elias. Une sociologie des processus (2001), Norbert Elias. Civilisation et décivilisation (2002), Norbert Elias. Distinction, conscience et violence (2016).

Détails
Parution : 27 septembre 2018
EAN : 9782749261409
13.5x21, 350 pages
Connaissances de la diversité
Thème : Travail social & Handicap

Imprimer cette page
© Éditions érès 2018 - Mentions légales

Réalisé par Glukose