Le corps à la mode ou les images du corps dans la psychanalyse

  "Le corps à la mode ou les images du corps dans la psychanalyse" a été ajouté au panier !

Voir mon panier
Ajouter au panier


Revue Savoirs et clinique
S'abonner

Menu : Sommaire   

Alors que s’effondre l’idée d’une identité du sujet à portée universelle (nationale, politique, familiale ou autre), nous cherchons désespérément un appui sur quelque chose qui nous appartienne en propre, sans aucune contestation possible. Or, le corps semble répondre à cette exigence contemporaine : habeas corpus. De croire que nous l’avons, nous en venons même à imaginer que nous le sommes : nous sommes cette image que nous renvoie le miroir, flatteuse ou désespérante, jamais indifférente.
La mode nous offre cette identité singulière, changeante, et en même temps universelle, à laquelle nous aspirons tant. Elle nous fait désirer, elle nous rend (croyons-nous) désirables. De la mode nous voici insensiblement amenés au symptôme, le signe de ce qui ne va pas dans le réel et qui touche toujours au corps, et donc à son image, puisque c’est tout ce que nous en appréhendons. Nos symptômes, ces « événements de corps », disait Lacan, s’enracinent dans l’imaginaire contemporain. Loin d’être intemporels, ils empruntent leur « enveloppe formelle » à des courants sociaux qui les façonnent, à des modes.

Illustration : Like a dog returns to its vomit (N°61), Jake and Dinos Chapman (2005)
Reworked and improved etching from francisco de Goya's "Los caprichos"
Photo Gareth Winters © The artists Courtesy Jay Jopling / White Cube London.

Détails
Parution : 2 avril 2009
EAN : 9782749210056
Savoirs et clinique
1/2009
Thème : Psychanalyse

Imprimer cette page
© Éditions érès 2017 - Mentions légales

Réalisé par Glukose