La maîtrise de la vie

  "La maîtrise de la vie" a été ajouté au panier !

Voir mon panier



La maîtrise de la vie appartient-elle à Dieu, à l'État, au législateur, aux magistrats, aux médecins, à l'individu lui-même, et, lorsqu'il s'agit de donner la vie à un enfant, aux futurs parents ? Le droit qui prescrit des règles applicables à tous peut-il se confondre avec l'éthique qui est une réponse individuelle et exigeante à une situation donnée ? Peut-il priver des hommes et des femmes de la liberté de procréer ou d'aider à la procréation ? Le droit peut-il dicter à la médecine les pratiques à suivre ou à proscrire et imposer aux médecins des règles contraires à la déontologie ? Peut-on à la fois dénoncer l'eugénisme, la supposée « recherche de l'enfant parfait » et imposer des critères pour les donneurs et les futurs parents afin de ne retenir que « les parents parfaits » et d'instaurer un « permis de procréer » ? Peut-on définir légalement les « bonnes » familles et les familles « nuisibles » à l'enfant : familles monoparentales, couples homosexuels ? Peut-on affirmer que le mariage est le garant de parents au-dessus de tout soupçon ? Les procréations médicalement assistées soulèvent des débats passionnés et leur appréhension par le droit est souvent troublée par les enjeux politiques, sociétaux, religieux qu'elles sous-tendent. L'association Louis Chatin, sous l'impulsion de Lucette Khaïat et Cécile Marchal, a lancé une recherche sur ce thème et réuni les personnalités les plus éminentes dans leur discipline, choisies en raison de leur contact direct avec la réalité des faits, de leur réflexion approfondie et de leur rigueur scientifique.

Lucette Khaïat est directrice scientifique de l'association Louis Chatin pour la défense des droits de l'enfant, ancienne avocate à la cour d'appel de Tunis puis de Paris, ingénieur de recherche honoraire du CNrS.
Cécile Marchal est avocate honoraire au barreau de Paris, secrétaire générale de l'association Louis Chatin jusqu'en 2010.

Avec la participation de : Joëlle Belaisch-Allart, Alexandre Boiché, Clara Breton, Elsa Cayat, Geneviève Delaisi de Parseval, Frédérique Dreifuss-Netter, rené Frydman, Maurice Godelier, Jean-Louis Halpérin, Jean Hauser, Pierre Jouannet, Vincent Lamanda, Dominique Mehl, Horatia Muir Watt, Jean-Louis Nadal, Israël Nisand, Ruwen Ogien, Christophe Pettiti, Jacqueline rubellin-Devichi, Bénédicte Vassallo.

Mise en vente le 16 février 2012


A propos des auteurs

Lucette Khaïat est directrice scientifique de l’association Louis-Chatin pour la défense des droits de l’enfant, ancienne avocate au Barreau de Tunis et ingénieur de recherche honoraire du CNRS (Paris).

 

Vidéos
Détails
Parution : 16 février 2012
EAN : 9782749215693
14x22, 264 pages
Questions d'enfances
Thème : Enfance & parentalité

Imprimer cette page
Résumé

Les procréations médicalement assistées soulèvent des débats passionnés et leur appréhension par le droit est souvent troublée par les enjeux politiques, sociétaux, religieux qu'elles sous-tendent. En analysant la complexité des problèmes posés, les auteurs, tous reconnus dans leur discipline (histoire, anthropologie, philosophie, droit, médecine, psychanalyse et sociologie) s'interrogent sur le bien-fondé d'une ingérence de l’État sur les facultés procréatrices d'un individu. A la lumière des principes fondamentaux de la Déclaration des Droits de l'Homme, qui défend la liberté de chaque individu contre l'arbitraire du pouvoir, à la lumière de la Constitution et de la devise de la République, et en se fondant sur la Jurisprudence de la Cour européenne des droits de l'Homme, ils se penchent sur le droit à la procréation dans une république laïque et dans un régime démocratique fondé sur l'humanisme. Ils s'appuient sur l'idée que « les lois sont faites pour les hommes et non les hommes pour les lois » (Portalis). Leurs opinions ne sont pas toujours concordantes et c'est ce qui fait la richesse de ce livre. 

Lucette Khaïat est directrice scientifique de l'association Louis Chatin pour la défense des droits de l'enfant, ; ancienne avocate à la Cour d'appel de Tunis puis de Paris, ingénieur de recherche honoraire du CNRS.
Cécile Marchal est avocate honoraire au Barreau de Paris, secrétaire générale de l'association Louis Chatin jusqu'en 2010.

Revue de presse

2012, Defrenois, par Muriel Rebourg


2013 - Empan n° 89 - Huguette Jordana


  Du même auteur



© éditions érès 2019 - Mentions légales

Réalisé par Glukose