La lumière noire du suicide

  "La lumière noire du suicide" a été ajouté au panier !

Voir mon panier
Menu : Sommaire   



Il n'y a pas d'âge pour mourir, on meurt à tout âge ; il n'y a pas non plus d'âge pour se suicider. Le suicide des plus âgés de nos concitoyens n'est en soi pas moins terrible que celui des jeunes, même s'il nous révolte moins... Le suicide, cet acte qui condense nos peurs et notre liberté, résiste à nos tentatives d'interprétation ; il reste éminemment énigmatique, insaisissable et finalement humain.

Sous la forme souple et accueillante du dialogue, l'ouvrage met au travail l'obsédante question du sens : que révèle le suicide ? Est-il lâche ou courageux ? Acte insensé ou dernière manifestation d'une liberté inaliénable ? Est-ce un geste privé ou public ? Une décision intime ou un fléau ?

Loin des interprétations hâtives, dictées par la culpabilité ou la peur, les auteurs ont voulu rendre au suicide sa complexité et sa puissance subversive. À travers lui, se joue toute la question de la liberté humaine, y compris lorsqu'il ne reste que peu de temps à vivre.

Hélène Genet est professeur agrégé de lettres, enseignante et poète.

Didier Martz est philosophe, professeur, ancien directeur de cabinet du recteur de l'Académie de Reims, conférencier, animateur de cafés et goûters philo, chroniqueur radio.

Mise en vente le 20 septembre 2012


A propos des auteurs

Hélène Genet est professeur agrégé de lettres, enseignante et poète.

Philosophe, auteur et conférencier, Didier Martz est principalement préoccupé par le statut de la personne lorsqu'elle a perdu tout ou partie des qualités qui faisaient d'elle... une personne. Il est par ailleurs animateur de cafés et de goûters de philosophie, chroniqueur et musicien pour enchanter le monde. Il a publié chez érès La lumière noire du suicide (2012) avec Hélène Genêt, Dépendance quand tu nous tiens (érès, 2014) avec Michel Billé et Marie-France Bonicel.

Détails
Parution : 20 septembre 2012
EAN : 9782749233666
11x17, 168 pages
L'âge et la vie - prendre soin des personnes âgées et des autres
Thème : Gérontologie

Imprimer cette page
Résumé

Loin des interprétations hâtives, dictées par la culpabilité ou la peur, les auteurs réactivent ici la complexité de cet acte radical et sidérant qu’est le suicide, ses liens intimes avec la question de la liberté humaine, sa profonde subversivité, à tous les âges de la vie et notamment quand il concerne les personnes âgées.

S’il n’y a pas d’âge pour mourir, on meurt à tout âge ; il n’y a pas non plus d’âge pour se suicider. Le suicide des plus âgés de nos concitoyens n’est en soi pas moins terrible que celui des jeunes, même s’il nous révolte moins… Le suicide, cet acte qui condense nos peurs et notre liberté, résiste à nos tentatives d’interprétation ; il reste éminemment énigmatique, insaisissable et finalement humain. Dans un dialogue ouvert, les auteurs posent la difficile question du sens de cet acte radical.

Hélène Genet est professeur agrégé de lettres, enseignante et poète.
Didier Martz est philosophe, professeur, ancien directeur de cabinet du recteur de l'Académie de Reims, conférencier, animateur de cafés et goûters philo, chroniqueur radio.


Mise en vente le 20 septembre 2012

© Éditions érès 2017 - Mentions légales

Réalisé par Glukose