Il n'y a pas de psychanalyse normale

  "Il n'y a pas de psychanalyse normale" a été ajouté au panier !

Voir mon panier
Ajouter au panier


Revue Essaim
S'abonner

Menu : Sommaire   

L'alternance politique en France a mis sous le feu des projecteurs le concept de « normalité » et l'on a d'ailleurs vu très vite comment ce qui était revendiqué comme une qualité pouvait aisément se retourner en son contraire, laissant du même coup apparaître que ce concept de normalité n'est pas si binaire qu'il y paraît, normal/anormal, et ne se laisse pas attraper si facilement. Par rapport à quoi est-on normal ou anormal ? Pour soi ou pour autrui ? En fonction de la nature, du droit ? Quelle est la différence entre la norme et la loi ? Comment la psychanalyse a-t-elle à se situer par rapport à cette question ? Il n'y a pas de psychanalyse « normale », la conduite d'une psychanalyse n'obéit pas à des indications a priori ni à une norme standard et elle n'a pas pour finalité une normalisation du sujet. Son point de vue n'est pas celui de la psychopathologie mais celui de la structure, qui ne se réfère pas à une norme a priori, par rapport à laquelle on serait déviant, mais aux paramètres du désir et de la demande. De ce point de vue, « chacun est normal dans sa structure », comme l'énonce Lacan en 1962, dans le séminaire L'identification.

Détails
Parution : 31 octobre 2013
EAN : 9782749239255
Essaim
2/2013
Thème : Psychanalyse

Imprimer cette page
© Éditions érès 2017 - Mentions légales

Réalisé par Glukose