Espaces de paroles

  "Espaces de paroles" a été ajouté au panier !

Voir mon panier

Le champ de la psychiatrie de l’enfant est un domaine où de nombreux praticiens se réfèrent à la psychanalyse. Cet ouvrage témoigne de la pertinence de cette orientation et de la vitalité des pratiques analytiques dans les situations les plus complexes, les pathologies les plus graves.

A travers des témoignages précis et variés de pratiques thérapeutiques, les auteurs montrent que, pour cheminer avec les jeunes patients et non les précéder, pour mettre au travail l'inattendu, le singulier, la surprise, dans le fil de la méthode freudienne, il faut des conditions rigoureuses, à la fois institutionnelles, éthiques et politiques, en un mot, désaliénistes, toujours à réinventer.

A l’opposé de l’idéologie contemporaine qui valorise protocoles et savoirs préconçus, la radicale singularité de la rencontre transférentielle s’articule à la pluralité des dispositifs et à la création de parcours cliniques. Savoirs, transferts, espaces constituent ainsi les axes de cet ouvrage. On peut en suivre le déroulé, mais aussi bien prendre des chemins de traverse et se laisser porter par une lecture au fil de l’eau.

Ouvrage publié avec l’association ARECS.

Mise en vente le 8 octobre 2015.


A propos de l'auteur

Ancien psychiatre des hôpitaux, Franck Chaumon est psychanalyste à Paris.

Détails
Parution : 8 octobre 2015
EAN : 9782749248967
11x18, 300 pages
érès poche - psychanalyse
Thème : Psychanalyse

Imprimer cette page
Résumé

Comment travaille-t-on en pratique dans un secteur de psychiatrie de l’enfant avec de nombreux partenaires ? Des témoignages précis et variés de pratiques thérapeutiques complexes démontrent comment une éthique de la psychanalyse se conjugue à une orientation politique.

Le champ de la psychiatrie de l’enfant est un domaine où de nombreux praticiens se réfèrent à la psychanalyse. Les auteurs témoignent de la pertinence de cette orientation et montrent la vitalité et l’inventivité des pratiques analytiques dans les situations les plus complexes, les pathologies les plus graves. Ils soutiennent que, pour cheminer avec les jeunes patients et non les précéder, pour mettre au travail l'inattendu, le singulier, la surprise, dans le fil de la méthode freudienne, il faut des conditions rigoureuses, à la fois institutionnelles, éthiques et politiques, en un mot, désaliénistes, toujours à réinventer.

 

Revue de presse

2016, Contraste 44, par Jean-Tristan Richard


  Du même auteur

érès poche - psychanalyse
© 2017
11x18 168 p. 13 €

Inédit
Fonds psychanalyse
© 2003
13.5x21 160 p. 22.50 €
© Éditions érès 2019 - Mentions légales

Réalisé par Glukose