L'art-thérapie en soins palliatifs

  "L'art-thérapie en soins palliatifs" a été ajouté au panier !

Voir mon panier

« La fin de vie, c’est d’abord la vie. En unité de soins palliatifs, il ne s’agit pas d’attendre la mort, mais d’être toujours dans la vie, malgré la souffrance, malgré la colère et le chagrin. Encore quelques jours ou quelques semaines de vie, mais il peut y avoir tellement de choses à vivre et à partager avec les autres. Choisir une feuille, un crayon, un pinceau, trouver une couleur, puis une autre et donner du sens à ce que l’on représente. Travailler un bloc de terre pour le transformer en la forme unique, symbole de ce que l’on vit. En exprimant par la création l’intensité de ce qu’il ressent, le malade s’ouvre au monde qui l’entoure, à ses proches mais aussi aux soignants, aux médecins. Il peut crier sa colère, livrer son angoisse, évoquer ses symptômes. Il peut exprimer simplement ce qu’il ne parvient pas à dire.

Le travail de l’art thérapeute est d’accompagner le malade dans la création mais ce n’est pas que cela. Dans un univers où la pluridisciplinarité est essentielle, toutes les informations qui nous sont données par l’expression artistique sont essentielles à la prise en charge globale de la souffrance du malade. En côtoyant Carol Duflot, j’ai appris à comprendre cela. » E. de L.


A propos de l'auteur

Carol Duflot est art-thérapeute, artiste peintre. Après 15 ans passés dans un service de soins palliatifs, elle exerce actuellement  en accueil de jour Alzheimer et en résidence temporaire pour personnes âgées ou en difficultés sociales. Elle intervient dans des organismes de formations, des congrès et des institutions.

Vidéos
Détails
Parution : 28 janvier 2016
EAN : 9782749249865
11x17, 200 pages
Trames
Thème : Travail social & Handicap

Imprimer cette page
Résumé

Entrevoir la fin de vie autrement par la création accompagnée.

Dans notre dernière phase de vie, tout semble vain et terminé. La personne malade va mourir. Son équilibre psychique et ses repères vont en être bouleversés. Comment, dans cette ultime étape, le patient va-t-il faire face et intégrer l’idée de la mort ? La rencontre avec la création peut offrir au patient un détour par l’imaginaire, un temps d’expression intime soutenu par l’art-thérapeute. De personne à personne, d’inconscient à inconscient, le patient amorce petit à petit un travail de deuil mêlant le mourant et le vivant.

Revue de presse

© Éditions érès 2017 - Mentions légales

Réalisé par Glukose