Penser les agressions sexuelles

  "Penser les agressions sexuelles" a été ajouté au panier !

Voir mon panier
Menu : Sommaire   

L’agression sexuelle est un acte, par essence, impensable. Cette violence bouleverse, par ce qu’elle fait subir à la victime, par ce qu’elle met en jeu chez l’auteur, mais aussi par son écho dans l’ensemble du corps social. Après des décennies d’occultation de cette réalité, les législations et les pratiques juridiques, sanitaires, sociales et éducatives de différents pays ont pris acte de l’ampleur des enjeux liés aux violences sexuelles et en ont été profondément modifiées. Les dispositifs qui se mettent en place actuellement privilégient, en particulier, la parole de la victime, parole dont l’agression l’a privée. Mais se pose, dans le même temps, la question des réponses sociales apportées à l’auteur d’agression sexuelle, réponses qui oscillent entre la tentation de l’exclusion définitive et la promotion de dispositifs de soin, qui se présentent le plus souvent sous la forme d’une injonction adressée aux soignants de développer des approches thérapeutiques avec des sujets présumés jusqu’alors inaccessibles à tout changement. Exerçant en France, en Suisse, en Belgique ou au Canada, les auteurs rendent compte de diverses pratiques, cliniques notamment, auprès des auteurs d’agressions sexuelles, ainsi que de dispositifs de prévention ou d’accompagnement des professionnels.


A propos des auteurs

Bruno Gravier est professeur de psychiatrie à l’université de Lausanne, président de la Conférence des médecins pénitentiaires suisses et secrétaire du Comité européen droit éthique et psychiatrie (CEDEP). Il exerce comme chef du service de Médecine et de psychiatrie pénitentiaires du centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) de Lausanne. Il est membre du Comité international permanent du Congrès international francophone sur l’agression sexuelle (CIFAS) et de l’Association pour la recherche et le traitement des auteurs d’agressions sexuelles (ARTAAS).

Pascal Roman est professeur de psychologie clinique, psychopathologie et psychanalyse, université de Lausanne (Suisse), psychologue-psychothérapeute, département de psychiatrie, CHUV, Lausanne (Suisse).

Détails
Parution : 4 novembre 2016
EAN : 9782749252582
14x22, 344 pages
Etudes, recherches, actions en santé mentale en Europe
Thème : Santé mentale

Imprimer cette page
Résumé

Les auteurs exerçant en France, en Suisse, en Belgique et au Canada mobilisent des points de vue pluriels, pour penser l’agression sexuelle, tant du point de vue des modèles théoriques que des pratiques cliniques, au service de tous ceux qui ont la charge des auteurs et/ou des victimes.

L’ouvrage met en perspective les changements dans la manière de penser la sexualité, la perversion avec les approches thérapeutiques et préventives qui se développent actuellement et le contexte médiatique, juridique et émotionnel de la société confrontée à un phénomène dont elle découvre l’ampleur. Il aborde les approches théoriques de la pensée de l’agression sexuelle, dans le champ des sciences sociales (sociologie, philosophie du droit et des sciences) et des sciences cliniques (anthropologie et psychologie clinique, psychosociologie et éthique clinique). Il rend compte des diverses pratiques cliniques auprès des auteurs d'agressions sexuelles et auprès des victimes qu’ils soient enfants, adolescents ou adultes, hommes et femmes, dans des dispositifs d’expertise ou de soin d’une part, dans des dispositifs indirects et/ou de prévention d’autre part.

  Du même auteur



Etudes, recherches, actions en santé mentale en Europe
© 1996
16x24 304 p. 23.60 €
La vie de l'enfant
23 janvier 2020
14x22 250 p. 25 €
© éditions érès 2019 - Mentions légales

Réalisé par Glukose