Les sexualités

  "Les sexualités" a été ajouté au panier !

Frais de port 2€ dès 25€ d'achat
Voir mon panier
Les sexualités

Catherine AZOULAY, Pascal ROMAN

Les sexualités


Volume 22 - Revue annuelle

Avec la participation de Sylvie BAUDIN-MASSOULIER, Catherine CHABERT, Jean-Yves CHAGNON, Manuella DE LUCA Marie-Laure DURAND, Nicolas EVZONAS, Maïa GUINARD, Odile HUSAIN, Mariette LEPAGE, Charlotte MARCILHACY, Françoise NEAU, Véronika TALY, Sylvain TOUSSEUL, Elisa VENTURINI, Sarah VIBERT Voir plus [+]

Ce numéro invite à une réflexion sur le traitement du sexuel infantile, confronté aux bouleversements des sexualités aux plans individuel, groupal et sociétal, dans le fonctionnement psychique des sujets, du petit enfant à l’adulte vieillissant, de la clinique du normal au pathologique.

À l’heure du dévoilement du sexuel sur les réseaux sociaux, de l’affichage de la sexualité du troisième âge et plus prosaïquement de l’accès direct aux images pornographiques sur le net,  les sexualités sont-elles encore subversives ? Lorsque Freud a renoncé à « sa neurotica » au profit du fantasme, pouvait-il se douter que le fantasme serait à son tour battu en brèche par une autre réalité ? En l’occurrence, le séducteur n’est plus l’adulte « pervers » mais la réalité sociale toute entière par les possibilités infinies d’exposition de l’autre, objet de la curiosité sexuelle originaire, qu’elle offre à l’enfant et à l’adolescent surfant sur la « toile ». Quelle est alors la part du fantasme et la part du trauma dans la réalité psychique des enfants et adolescents d’aujourd’hui, utilisateurs d’internet et des réseaux sociaux ?

Qu’en est-il des perversions sexuelles, de leur place et de leurs fonctions dans les sexualités actuelles ? « Néo-sexualités » (au sens de J. Mac Dougall) ou addictions sexuelles tentant de masquer des failles narcissiques plus ou moins profondes, représentent-elles toujours, comme le disait Freud, le négatif de la névrose ?

Dans la revue

Psychologie clinique et projective

A propos des auteurs

Catherine Azoulay est professeur de psychologie clinique à l'université Paris-Descartes. Rédactrice en chef de la revue Psychologie clinique et projective (érès) et membre du bureau de la société du rorschach et des méthodes projectives, elle est responsable du Du de psychologie projective au service de formation continue de l'université Paris-Descartes.

Pascal Roman est professeur de psychologie clinique, psychopathologie et psychanalyse, directeur de l’observatoire de la maltraitance envers les enfants, université de Lausanne, psychologue-psychothérapeute, département de psychiatrie, CHUV, Lausanne (Suisse).

Ajouter au panier


Revue Psychologie clinique et projective
S'abonner


Détails
Parution : 12 décembre 2016
EAN : 9782749253527
Psychologie clinique et projective
1/2016
Thème : Psychanalyse

Imprimer cette page

Partager sur les réseaux

Du même auteur



© éditions érès 2020 - Mentions légales - CGV - RGPD

Réalisé par Glukose