Quelque chose comme un cri

  "Quelque chose comme un cri" a été ajouté au panier !

Voir mon panier

Quelque chose comme un cri

tweets

Jacques ANCET

Illustré par Danielle DESNOUES

Dans la collection :

« Dès le début, mes livres ont été traversés par un dialogue entre poème long et poème bref. Les fragments qui composent le présent recueil ont été écrits sous la contrainte non pas métrique ou formelle de mes textes précédents, mais sous celle, numérique (au double sens), du tweet : 140 signes. Le haïku informatique est né voici quelques années de la mutation technologique que nous vivons, et il n’a pas fini de porter ses fruits. Pour moi, il y avait là une autre manière de donner forme à ce qu’a toujours été mon écriture : la pratique du journal. Au sens où je n’ai cessé d’écrire le jour – le mystère du jour. » Jacques Ancet

Il dit : le monde. Il dit : l’œil. Avec la voix qui les traverse et les coud l’un à l’autre.


A propos de l'auteur

Né à Lyon en 1942, Jacques Ancet vit et travaille près d’Annecy.

Après avoir enseigné pendant plus de trente ans dans les classes préparatoires des grandes écoles, il se consacre aujourd'hui à son travail d'écrivain et de traducteur près d'Annecy, où il réside. Auteur d’une quarantaine de livres, il a reçu les prix de poésie Charles Vildrac de la Société des gens de lettres et Heredia de l’Académie française 2006 pour Diptyque avec une ombre (Arfuyen), le Prix Apollinaire 2009 pour L’Identité obscure (Lettres Vives) ainsi que la Plume d'or 2013 de la S.A.S. pour l'ensemble de son œuvre. Traducteur de quelques-unes parmi les plus grandes voix des lettres hispaniques comme Rodolfo Alonso (Entre les dents, érès, 2017), il s’est également vu décerner les prix Nelly Sachs 1992 et Rhône-Alpes du Livre 1994, la Bourse du Prix Européen de Littérature 2006 et les prix de traduction Alain Bosquet 2015 et Roger Caillois 2016. Enfin, tout récemment, son travail de traducteur et d'écrivain vient d'être distingué par un doctorat honoris causa de l'Université Catholique de Louvain. Il a publié aux éditions érès Portrait d’une ombre (érès, 2009) et Travaux de l’infime (érès, 2012).

Consultez la page dédiée à l'auteur sur le site de la collection P0&PSY en suivant ce lien.

Détails
Parution : 21 septembre 2017
EAN : 9782749255491
10.5x15, 336 pages
Po&psy in extenso
Thème : Po&psy

Imprimer cette page
Résumé

« Dès le début, mes livres ont été traversés par un dialogue entre poème long et poème bref. Ce recueil de fragments écrits sous la contrainte non pas métrique ou formelle des textes précédents, mais sous celle numérique (au double sens) du tweet : 140 signes. Le haïku informatique est né voici quelques années de la mutation technologique que nous vivons, et il n'a pas fini de porter ses fruits. Pour moi, il y avait là une autre manière de donner forme à ce qu'a toujours été mon écriture : la pratique du journal. Au sens où je n'ai cessé d'écrire le jour — le mystère du jour. » Jacques Ancet

  Du même auteur

Po&psy in extenso
© 2012
10.5x15 314 p. 18 €
Po&psy princeps
© 2011
10.5x15 0 p. 10.50 €
© Éditions érès 2017 - Mentions légales

Réalisé par Glukose