Un soleil déjà oblique

  "Un soleil déjà oblique" a été ajouté au panier !

Voir mon panier

Un soleil déjà oblique

Variations sur 40 poèmes de Misuzu Kaneko

Jacqueline SALMON

Traduit par Brigitte ALLIOUX

Avec la contribution de Christine BUCI-GLUCKSMAN   

Dans la collection :

C’est en apprenant le japonais, à Paris, que Jacqueline Salmon a découvert l’œuvre de Misuzu Kaneko, pour laquelle elle s’enthousiasme et que, très vite, elle projette de faire connaître et publier en France.

En 2014, elle entreprend, en photographe, avec sa professeure Megumi Kamo, le voyage à Senzaki et à Shimonoseki, sur les lieux où la poétesse a vécu et s’est suicidée. Elle y rencontre des personnes et institutions qui ont recueilli et diffusent la mémoire de cette poète tôt disparue, dont l’œuvre a laissé des traces vivaces dans le paysage et la vie quotidienne des habitants de la région. De retour en France, elle entreprend la réalisation de ce « beau livre ».


A propos de l'auteur

Jacqueline Salmon est photographe. Née en 1943 à Lyon, elle vit aujourd’hui à Paris. Après des études d’art plastique, d’architecture intérieure et d’histoire contemporaine, elle se consacre d’abord à la scénographie puis entièrement à la photographie à partir de 1981. En 1987, elle fonde avec Jean-Jacques Romagnoli l’association “Photographie d’auteur”, au sein de laquelle elle est responsable des éditions et des commissariats d’exposition. En 1993, elle reçoit le prix de la Villa Médicis hors les murs. En 1998 elle est nommée chevalier des arts et des lettres. Particulièrement intéressée par l’histoire des lieux (architectures ou paysages), elle les choisit pour leur dimension symbolique face à l’histoire sociale ou politique. Elle a réalisé de nombreux livres en collaboration avec des philosophes et des écrivains intéressés par les questions d’éthique et d’esthétique : Hubert Damisch, Jean-Louis Schefer, Paul Virilio, Bernard Lamarche-Vadel, Paul Ardenne, Dominique Baqué, Michel Poivert, Jean-Christophe Bailly... Elle a enseigné sa pratique à l’Université et dans des écoles d’art et d’architecture, et dirige régulièrement des stages et ateliers en milieux réputés difficiles : collèges de ZEP, classes de SEGPA, lieux de privation de liberté.

Détails
Parution : 1 novembre 2018
EAN : 9782749258546
17x21, 240 pages
Po&psy princeps
Thème : Po&psy

Imprimer cette page
Résumé

En photographe (150 photos), Jacqueline Salmon se met en quête des traces poétiques et personnelles de Misuzu Kaneko (1903–1930), qu’elle complète par des notations écrites sous forme de carnet de voyage.

La poésie de Misuzu fait désormais partie des programmes de l’école primaire japonaise, elle est souvent chantée. Si elle s’adresse, certes, tout d’abord aux enfants, on ne saurait la réduire à de la simple littérature enfantine. Bien que souvent très courts, ses poèmes développent une trame narrative présentant une ouverture métaphysique et un regard intimiste sur la nature. Le vocabulaire est simple et les poèmes sont écrits dans un style facilement mémorisable. La réaction à la lecture est quasi instantanée : réflexion, retour sur soi, émotion. Jacqueline Salmon propose ici une sélection de poèmes de Misuzu, dans les deux versions japonaise et française, largement illustrés par ses photographies, et complétés par la contribution de la philosophe Christine Buci-Glucksmann, spécialiste de l’esthétique japonaise.

Revue de presse

2018, ART absolument, par Tom Laurent


© Éditions érès 2018 - Mentions légales

Réalisé par Glukose