L'invention de l'objet a, à l'épreuve de sa réinvention

  "L'invention de l'objet a, à l'épreuve de sa réinvention" a été ajouté au panier !

Frais de port 3,5€ dès 28€ d'achat
Voir mon panier

Autour du même thème

L'invention de l'objet a, à l'épreuve de sa réinvention

L'invention de l'objet a, à l'épreuve de sa réinvention


Numéro 52 - Revue semestrielle

Avec la participation de David Frank ALLEN, Zoé ANDREYEV, Antonia BIRNBAUM, Emmanuelle BORGNIS-DESBORDES Thomas DALZELL, Nicolas DISSEZ, Mohammed HAM, Philippe HELLEBOIS, Brigitte LALVEE, Eric LAURENT, Pascale MACARY-GARIPUY, Alice MASSAT, Frédéric PELLION, Kelly PORACCHIA, Jérémie SALVADERO, Colette SOLER, Kostas TSAMPOURAS, Alain VANIER Voir plus [+]

Plusieurs étapes depuis 1958 ont précédé la revendication par Lacan de l’objet a comme étant de son invention en 1966. Quelles sont-elles et pourquoi cette date ? Sans doute du fait de la parution des Ecrits où il y affirme que l’objet a « répond à la question sur le style », et donc sur la lettre. De fait, l’objet a est dit-il une lettre algébrique qui porte le nombre avec lui : celui que détermine la division en moyenne et extrême raison. Pourquoi proclamer alors que c’est une invention ? Serait-ce pour préciser par avance ce qu’il faut entendre quand il dira que chaque analyste doit réinventer la psychanalyse ? Quoiqu’il en soit, cet objet a, non conceptuel ni traduisible, objet topologique d’un manque d’objet, comment le repérer (darstellen, présenter) aussi bien dans la clinique que dans le lien social des discours ?

Deux voies privilégiées s’ouvrent à nous. D’abord celle de son lien au Nom du Père dans la mesure où c’est à partir de l’arrêt en 1963 de son séminaire sur Les Noms du Père que l’on assiste à la montée en puissance de sa référence à l’objet a dans différents domaines et sous différentes formes qui ont en commun de ne pas entrer en opposition binaire.

Deuxième voie, celle des coordonnées de la fin de l’analyse et de l’acte analytique que constitue le passage à l’analyste -que le dispositif de passe est censé éclairer -, dans la mesure où Lacan affirme que c’est avec l’objet a qu’on peut aller plus loin dans le repérage de la fin de l’analyse, de par son nouage synchronique avec le transfert, et donc le sujet supposé savoir, et de par sa disjonction avec le phallus.

D’autres voies d’approche sont aussi possibles : celle de la place de l’objet a dans la névrose, la perversion et la psychose, voire d’autres structures. ; celle de sa fonction dans chacun des quatre discours et dans le discours capitaliste ; celle de la connexion des objets a entre eux et avec le phallus, chez l’homme et chez la femme notamment ; celle de l’articulation de ses différentes présentations topologiques ; ou encore celle, plus énigmatique et contemporaine du séminaire … ou pire,  d’ « entendre un peu plus loin qu’à travers les verres de lunettes de l’objet petit a ». 

Dans la revue

Essaim



Cet ouvrage est à paraître le 18 avril 2024 (26.50 €)
Si vous souhaitez être informé de sa disponibilité, veuillez laisser votre adresse e-mail ci-dessous :




Détails
Parution : 18 avril 2024
EAN : 9782749280172
Essaim
1/2024
Thème : Psychanalyse

Imprimer cette page

Partager sur les réseaux

© éditions érès 2024 - Mentions légales - CGV - RGPD

Réalisé par Glukose