les désarrois nouveaux du sujet

  "les désarrois nouveaux du sujet" a été ajouté au panier !

Voir mon panier



Jean-Pierre Lebrun rend compte ici des élaborations théoriques nouvelles survenues depuis et grâce aux multiples discussions et débats qui ont suivi la parution d’Un monde sans limite* : discernement entre fonction paternelle et patriarcat, variation de l'Autre dans l'histoire, fin de la prévalence de la parole, distinction entre société pas-toute phallique et toute-pas phallique, expérience-limite du sujet contemporain, difficultés nouvelles pour la subjectivation, lecture de la distinction qu'a faite Lacan entre Nom-du-Père et « nommer à », déterminants des possibles d'un nouveau pacte social, enjeux pour le désir de l’analyste...

Dans une seconde partie, à son invitation, des psychanalystes venus de plusieurs horizons institutionnels tentent, à travers leur pratique quotidienne, de rendre compte des effets de la configuration actuelle du social sur le sujet. Pas question ici d'exhaustivité, seulement des points de la clinique à partir desquels se réinterroge le désir de l'analyste dans ce contexte de postmodernité : errance, violence, école, médecine, victimisation, toxicomanie, maltraitance, lien social, exclusion, capitalisme... Les auteurs apportent ici leurs contributions sans céder à la nostalgie d'un passé révolu, mais sans non plus sous-estimer les difficultés subjectives qu'entraînent les mutations actuelles du social. Cet ensemble permettra à ceux qui le souhaitent d'appréhender autrement qu'en termes déficitaires ces désarrois nouveaux du sujet. Avec les contributions de Gérard Amiel, Chantal Brand-Gaborit, Jean-Luc Cacciali, Claire Caumel-Feltin, Laurence Croix, Christian Demoulin, Christian Dubois, Maryvonne Febvin, Jacqueline Hiltenbrand, Jean-Paul Hiltenbrand, Jean-Pierre Jacques, Claude Jamart, Anne Joos de ter Beerst, Jean-Pierre Lebrun, Guy Lérès, Janine Marchioni-Eppe, Françoise Petitot, Yvette Thoua.

* Jean-Pierre Lebrun, Un monde sans limite, Essai pour une clinique psychanalytique du social, collection “ Point hors ligne ”, Erès, 1997


A propos de l'auteur

Jean-Pierre Lebrun est psychiatre, psychanalyste à Namur et Bruxelles. Il a publié de nombreux ouvrages chez érès dont Un monde sans limite (1997 rééd en poche en 2009), L’altérité est dans la langue (avec Nicole Malinconi, 2015) ou dernièrement Une parole pour grandir (avec le Jardin couvert, 2017). Il est également directeur de trois collections aux éditions érès : Humus, Psychanalyse et écriture, et Singulier-pluriel.

 

 

 

Détails
Parution : 8 mars 2005
(1ère édition 2001)
EAN : 9782865869213
14x22, 352 pages
Point hors ligne
Thème : Psychanalyse

Imprimer cette page
Résumé

J-P Lebrun rend compte des élaborations théoriques nouvelles survenues depuis et grâce à la parution de Un monde sans limite qui a généré de multiples discussions et débats. Des psychanalystes confrontés dans leur clinique aux effets de la configuration actuelle du social sur le sujet apportent ici leur contribution et témoignent de leur difficulté à faire face aux conséquences du déclin de la fonction du Père dans le social, sans céder à une quelconque nostalgie mais sans non plus sous-estimer les conséquences que ce déclin engendre. Tout ceci dans le but de comprendre les caractéristiques des comportements actuels autrement qu'en termes de déficit d'une fonction par essence même déficitaire.

Revue de presse

2001, V.S.T.71, Serge Vallon


  Du même auteur



Point hors ligne
16 janvier 2020
14x22 260 p. 25 €
Humus
© 2017 (1ère édition 2015)
11x17 264 p. 15 €
érès poche - psychanalyse
© 2017
11x18 450 p. 23 €
© éditions érès 2019 - Mentions légales

Réalisé par Glukose