Pourquoi la violence des adolescents ?

  "Pourquoi la violence des adolescents ?" a été ajouté au panier !

Voir mon panier
Ajouter au panier

Cet ouvrage n'est plus disponible au format papier




L'adolescent est à l'image de notre société. Il agit avec violence ce que les parents n'osent pas dire, car il traduit en actes à la fois nos idéaux, nos refoulements comme aussi bien notre déni de certaines réalités. Ainsi, hélas, la guerre civile, au Liban, et ailleurs, nous a montré que les adolescents étaient à la fois les victimes et les instruments de notre idéologie.

Placé en cette position, au carrefour de l'engagement de l'être dans la société, l'adolescent pose les questions fondamentales pour la constitution du lien socio-familial. Faute d'un Autre pour répondre à ses questions, il n'a d'autres alternatives que la violence et l'addiction. Nous constaterons que ces manifestations violentes convergent vers la défaillance symbolique de la fonction paternelle dans notre société. Cette défaillance n'a rien de commun avec quelques nostalgies d'un père idéal.

Ont collaboré à cet ouvrage :
Balkis El Assad-Sadek, Ali Ibrahim Ballout, Jean-Léon Beauvois, Loufti Benhabib, Roland Gori, Philippe Gutton, Christian Hoffmann, Adnan Houbballah, Mouzayan Houballah, Abdo Kahi, Serge Lesourd, Anicée El Amine Merhi, Ahmed-Farid Merini, Jean-Jacques Rassial, Moustapha Safouan.


A propos des auteurs

Roland Gori est professeur émérite de psychopathologie clinique à l'université d'Aix-Marseille et psychanalyste, membre d'Espace analytique.

Il est également directeur de publication de la revue Cliniques méditerranéennes, aux éditions érès.

Christian Hoffmann est psychanalyste à Paris, il est membre de l’association Espace analytique, professeur et directeur de l’École doctorale de psychanalyse à l’université  Paris 7 – Denis Diderot.

 

Détails
Parution : 16 octobre 2001
EAN : 9782865869596
14x22, 200 pages
Fonds psychanalyse
Thème : Psychanalyse

Imprimer cette page
Résumé

L'adolescent est à l'image de notre société. Il agit avec violence ce que les parents n'osent pas dire, car il traduit en actes à la fois nos idéaux, nos refoulements comme aussi bien notre déni de certaines réalités. Ainsi, hélas, la guerre civile au Liban, et ailleurs, nous a montré que les adolescents étaient à la fois les victimes et les instruments de notre idéologie. Placé en cette position, au carrefour de l'engagement de l'être dans la société, l'adolescent pose les questions fondamentales pour la constitution du lien socio-familial. Faute d'un Autre pour répondre à ses questions, il n'a d'autres alternatives que la violence et l'addiction. Ces manifestations violentes convergent vers la défaillance symbolique de la fonction paternelle dans notre société. Cette défaillance n'a rien de commun avec quelques nostalgies d'un père idéal.

Revue de presse

2002, La Lettre de l enfance et de l adolescence48, Françoise Petitot


2002, clinique lacanienne6, Daniel Roquefort


  Du même auteur



érès poche - psychanalyse
© 2013
11x18 200 p. 12 €

Inédit
© éditions érès 2019 - Mentions légales

Réalisé par Glukose