Dépendances

  "Dépendances" a été ajouté au panier !

Voir mon panier

A l’aube du XXIe siècle, notre société prône le libre arbitre et la liberté, mais paradoxalement, elle est confrontée dans cette recherche, à la dépendance sous toutes ses formes : dépendances affectives, conduites addictives, troubles des conduites alimentaires, aliénations sociales, voire religieuses ou sectaires…

Evoquer ces dépendances, c’est repérer les relations entre les mystères de la biologie du cerveau humain, les empreintes psychiques précoces du premier amour, la pharmacologie d’une substance inerte, la disparition progressive de la plupart des rites sociaux, la curiosité adolescente, la violence indifférenciée, la misère des banlieues, l’exclusion sociale. C’est la diversité de ces aspects qui rend compte de la complexité de la dépendance. Mais c’est aussi poser la question de la liberté. L’autonomie n’exclut pas une part de dépendance et même d’interdépendance à l’autre, à l’environnement et à la société, mais elle s’en différencie par le refus de l’excès dans la recherche de la satisfaction du besoin ou de l’instinct. La pulsion naturelle vers la liberté n’asservit plus alors le sujet au jeu de la répétition et de la destructivité.

Joyce Aïn, psychanalyste (Toulouse), membre de la Société Psychanalytique de Paris, présidente de l’Association Carrefours et Médiations.

Mise en vente le 16 septembre 2005


A propos de l'auteur

Détails
Parution : 16 septembre 2005
EAN : 9782749205151
14x22, 208 pages
Fonds psychanalyse
Thème : Psychanalyse

Imprimer cette page
Résumé

A l’aube du XXIe siècle, notre société prône le libre arbitre et la liberté, mais paradoxalement, elle est confrontée dans cette recherche, à la dépendance sous toutes ses formes : dépendances affectives, conduites addictives, troubles des conduites alimentaires, aliénations sociales voire religieuses ou sectaires…Evoquer ces dépendances, c’est repérer les interrelations entre les mystères de la biologie du 14 x 22, 250 pages env., 23 € env. (septembre) cerveau humain, les empreintes psychiques précoces du premier amour, la pharmacologie d’une substance inerte, la disparition progressive de la plupart des rites sociaux, la curiosité adolescente, la violence indifférenciée, la misère des banlieues, l’exclusion sociale. Mais c’est aussi poser la question de la liberté.
Joyce Aïn est psychanalyste (Toulouse).

  Du même auteur

Fonds psychanalyse
© 2012
14x22 224 p. 25.50 €
Fonds psychanalyse
© 2010
14x22 232 p. 25.50 €
Fonds psychanalyse
© 2009
14x22 232 p. 25.50 €
Fonds psychanalyse
© 2008
14x22 264 p. 25.50 €
© Éditions érès 2019 - Mentions légales

Réalisé par Glukose