Toxicomanie féminine

  "Toxicomanie féminine" a été ajouté au panier !

Voir mon panier

Toxicomanie féminine

Du traumatisme sexuel à l'amour de transfert

Olivier THOMAS

Préface de Roland GORI, Serge LESOURD

Dans la collection :


Préface de Roland Gori et Serge Lesourd

Qu’en est-il de la toxicomanie au féminin et de sa logique passionnelle dans son rapport au traumatisme ? Au moment même où la psychiatrie se fabrique une sous-spécialité médicale avec la notion d’addiction qui uniformise, normalise en arasant les différences, ce travail réintroduit la différence entre hommes et femmes, que la passion de la drogue tend à abolir.

La réflexion de l’auteur s’étaye sur une pratique de dix-huit ans comme psychologue clinicien auprès d’une population de toxicomanes dans un Centre spécialisé de soins en toxicomanie (CSST). L’anamnèse de nombreuses femmes toxicomanes révèle la fréquence de traumatismes sexuels subis dans l’enfance ou l’adolescence. Le recours à la drogue ici a pour fonction de se soustraire au souvenir de l’événement traumatique.

L’évocation de ces histoires traumatiques dans le cadre du travail psychothérapeutique s’effectue le plus souvent sur un mode passionnel. L’auteur montre à partir d’exemples cliniques que sous le couvert du transfert peut se dévoiler une passion : amoureuse, haineuse, véritable toxicomanie d’objet qui vient se substituer à la passion du toxique.

Ces passions de transfert sont de véritables constructions, qui ont une fonction de suppléance. Elles dévoilent un positionnement spécifique des femmes toxicomanes quant à la question de l’être dans son rapport à l’objet : un défaut de reconnaissance radicale et un défaut de travail de deuil.

Docteur en psychologie, Olivier Thomas est psychologue clinicien, psychanalyste. Il exerce à l’AMPTA (Association méditerranéenne de prévention et de traitement des addictions) et en cabinet. Il est chargé de cours à l’université d’Aix-en-Provence et à l’université de Nice-Sophia Antipolis. Il a obtenu en 2005 le Premier prix de thèse délivré par le Séminaire interuniversitaire européen d’enseignement et de recherche en psychopathologie et psychanalyse (SIUEERPP).


A propos de l'auteur

Docteur en psychologie, Olivier Thomas est psychologue clinicien, psychanalyste. Il exerce à l’AMPTA (Association méditerranéenne de prévention et de traitement des addictions) et en cabinet. Il est chargé de cours à l’université d’Aix-en-Provence et à l’université de Nice-Sophia Antipolis. Il a obtenu en 2005 le Premier prix de thèse délivré par le Séminaire interuniversitaire européen d’enseignement et de recherche en psychopathologie et psychanalyse (SIUEERPP).

Détails
Parution : 7 décembre 2006
EAN : 9782749206882
11x17, 256 pages
Le Carnet psy
Thème : Psychanalyse

Imprimer cette page
Résumé

Qu’en est-il de la toxicomanie au féminin et de sa logique passionnelle dans son rapport au traumatisme ? Au moment même où la psychiatrie se fabrique une sous-spécialité médicale avec la notion d’addiction qui uniformise, normalise en arasant les différences, ce travail réintroduit la différence entre hommes et femmes, que la passion de la drogue tend à abolir.
Docteur en psychologie, Olivier Thomas est psychologue clinicien, psychanalyste. Il exerce à l’AMPTA (Association méditerranéenne de prévention et de traitement des addictions) et en cabinet.

Revue de presse

2007, Dialogue178, Monique Dupré la Tour


© Éditions érès 2019 - Mentions légales

Réalisé par Glukose