Un lieu, un temps pour accueillir la folie

  "Un lieu, un temps pour accueillir la folie" a été ajouté au panier !

Voir mon panier



« Là où la folie se perd, un lieu peut faire repaire...
Un repaire, oui, mais pas comme lieu d'écart, de retrait,
un repaire comme lieu d'ouverture,
mais aussi un lieu d'investissement sur la cité.
Un repaire, donc, qui, dans le fil du mouvement de la psychothérapie institutionnelle, vise l'ouverture au possible, l'ouverture de possibles. »

Ce livre est le récit d’une expérience de communauté thérapeutique (pour adultes le plus souvent psychotiques), s'inspirant de quelques principes essentiels de la psychothérapie institutionnelle. Il vise à en défendre la pertinence et l'actualité, à contre-courant de la psychiatrie actuelle, dominée par le savoir de la biologie et des techniques comportementales et cognitivistes. Sans récuser l'apport du savoir scientifique quand il est rigoureux, ce témoignage fait valoir que toute approche de la folie est vaine si elle ne donne pas réellement, c'est-à-dire au sein même du dispositif de soins, une place à d'autres dimensions humaines telles que l'incomplétude, le temps, la parole, l'inattendu, l'angoisse, le risque, la responsabilité, certaines transgressions...

François de Coninck, écrivain, a accompagné l’équipe thérapeutique du Wolvendael dans ce travail d’écriture.

Mise en vente le 23 octobre 2008


A propos des auteurs

François de Coninck, écrivain, a accompagné l’équipe thérapeutique du Wolvendael dans ce travail d’écriture.

Détails
Parution : 23 octobre 2008
EAN : 9782749209777
13.5x21, 144 pages
Les dossiers d'Empan
Thème : Travail social & Handicap

Imprimer cette page
Résumé

Accessible à toute personne que l'abord de la folie intéresse, ce livre est le récit d’une expérience de communauté thérapeutique (pour adultes le plus souvent psychotiques), s'inspirant de quelques principes essentiels de la psychothérapie institutionnelle. Il vise à en défendre la pertinence et l'actualité, à contre-courant de la psychiatrie actuelle, dominée par le savoir de la biologie et des techniques comportementales et cognitivistes. Sans récuser l'apport du savoir scientifique quand il est rigoureux, ce témoignage fait valoir que toute approche de la folie est vaine si elle ne donne pas réellement, c'est-à-dire au sein même du dispositif de soins, une place à d'autres dimensions humaines telles que l'incomplétude, le temps, la parole, l'inattendu, l'angoisse, le risque, la responsabilité, certaines transgressions...
Licencié en droit et en criminologie, François de Coninck mène des travaux de recherche et d’écriture, en particulier dans les territoires d’outre-langue.

Revue de presse

2009, Lien Social 916, Patricia Delage


© Éditions érès 2017 - Mentions légales

Réalisé par Glukose