Les sept péchés capitaux envers nos enfants

  "Les sept péchés capitaux envers nos enfants" a été ajouté au panier !

Voir mon panier

Depuis une quinzaine d'années, Marcelle Bongrain reçoit des enfants et des jeunes majeurs à la Maison des droits des enfants et des jeunes. Leur vécu, leurs blessures, leurs révoltes sont le ciment de cet ouvrage.

Enfants pris en otage pour régler un conflit conjugal sans limite, surinvestis à seule fin de donner une place au « beau parent » reconnu par complaisance, ce qui revient à « fabriquer » des paternités au gré des événements conjugaux, enfants sans racines, nés sous X, conçus à tout prix, utilisés à des fins de libéralisation ou d'évolution des mœurs, enfants oubliés malgré l'évolution législative parce qu'ils sont handicapés... Comment se taire devant ces comportements d'adultes qui sont loin d'assurer la protection de leurs enfants ?

L'auteur souligne ici les paradoxes, les zones de non-droit et dénonce les souffrances qui en découlent. A la lumière du droit et de la jurisprudence, elle nous alerte sur la place de l'enfant dans notre société : loin d'être un enfant-roi, il est souvent un enfant martyr qui subit les décisions de justice pourtant guidées par son intérêt supérieur.

Marcelle Bongrain est docteur en droit, elle est bénévole à la Maison des droits des enfants et des jeunes de Toulouse dont elle a été longtemps la présidente.




Mise en vente le 20 août 2009


A propos de l'auteur

Marcelle Bongrain est docteur en droit ; elle est bénévole à la Maison des droits des enfants et des jeunes de Toulouse qu'elle a fondée et dont elle a été longtemps la présidente.

Détails
Parution : 20 août 2009
EAN : 9782749210995
11x17.5, 128 pages
Maison des droits des enfants et des jeunes
Thème : Enfance & parentalité

Imprimer cette page
Résumé

L’objectif de cet ouvrage est de dénoncer quelques situations que l’on fait vivre aux enfants, au nom de leur intérêt, et de souligner les paradoxes, les zones de non-droit et les souffrances qui en découlent. La notion de péchés capitaux qui, dans l’Eglise, a donné la dimension de la faute impardonnable, permet de souligner ici la gravité des comportements à l’encontre des jeunes générations, gravité que l’auteur analyse à la lumière du droit et de la jurisprudence. Elle nous alerte sur la place de l’enfant dans notre société : loin d’être un enfant-roi, il est souvent un enfant martyr qui subit les décisions de justice pourtant guidées par son intérêt supérieur.

Marcelle Bongrain est juriste, elle est bénévole à la Maison des droits de l’enfant et des jeunes de Toulouse dont elle a été longtemps la présidente.

Revue de presse

2009, Lien Social 950, Jacques Trémintin


  Du même auteur

Maison des droits des enfants et des jeunes
© 2004
11x17.5 151 p. 10 €
Maison des droits des enfants et des jeunes
© 2000
11.5x17.5 160 p. 10 €
© Éditions érès 2019 - Mentions légales

Réalisé par Glukose