Politiques de l'hospitalité

  "Politiques de l'hospitalité" a été ajouté au panier !

Frais de port 2€ dès 25€ d'achat
Voir mon panier
Menu : Sommaire   

 

Alors que se trouve ravagée toute une tradition de droit d’asile et de lois de l’hospitalité au fondement du lien social, comment la haine et la peur de l’étranger retentissent-elles sur les pratiques d’accueil de la folie ? Aujourd’hui, la contrainte et les « soins sans consentement » reviennent  sans vergogne tandis que sont vantées les vertus d’une déshospitalisation qui rejette les patients à la rue ou les condamne à la prison.

Penser l’hospitalité en psychiatrie à l’entrecroisement hétérogène de plusieurs champs (psychanalytique, philosophique, littéraire, poétique) s’impose avec insistance. L’enjeu consiste, en évitant la nostalgie d’un âge d’or, à soutenir les collectifs qui résistent et développent une pratique inventive, tout en évitant un repli dans des institutions qui pourraient vite devenir de petites « forteresses vides », si le mouvement de subversion de l’institué n’y était pas relancé.

L’appui sur l’abord freudien est ici essentiel pour questionner l’accueil de l’étrangement inquiétant (unheimilich) et les fondements d’une hospitalité où l’analyste, le soignant offrent leur espace psychique. Les auteurs témoignent de leur engagement à travers de nombreuses histoires cliniques.

Cet ouvrage a été élaboré à la suite des XIIIes Rencontres de la Criée qui se sont tenues à Reims en juin 2012.

Mise en vente le 5 juin 2014.


A propos de l'auteur

La réalité clinique et institutionnelle, et ses difficultés actuelles, ont conduit les auteurs à relire plusieurs séminaires de Jean Oury, mais aussi à revisiter la catégorie de l’imaginaire à partir de l’élaboration de Cornelius Castoriadis. Là où Lacan mettait le symbolique, puis le Réel, au cœur de la problématique du sujet, Castoriadis place l’imaginaire radical – à entendre dans ses deux acceptions : à la racine du sujet, mais aussi dans son inscription dans les « productions imaginaires du social-historique » –, une manière pour lui de se détacher très tôt du structuralisme, de tout déterminisme, et de ce qu’il appelle « la pensée héritée ».

À partir de cet ancrage théorique et politique, les auteurs explorent les pistes offertes par leur clinique des psychoses et des états limites, attentive à la narrativité, aux productions plastiques des patients, à leur accès à l’espace imaginaire… Ils insistent sur la nécessité actuelle de repenser leur pratique clinique et institutionnelle en prise avec une « nouvelle raison du monde » néolibérale qui engendre une vision réifiée des sujets en souffrance, et promeut un imaginaire comptable, marchand, où chacun se trouve mis en concurrence avec tous.

Détails
Parution : 5 juin 2014
EAN : 9782749241494
16x24, 208 pages
Questions de psychiatrie
Thème : Santé mentale

Imprimer cette page
Résumé

Alors que se trouve ravagée toute une tradition de droit d’asile et des lois de l’hospitalité, au fondement du lien social, comment la haine et la peur de l’étranger retentissent-elles sur les pratiques d’accueil de la folie ?

Penser l’hospitalité en psychiatrie à l’entrecroisement hétérogène de plusieurs champs (psychanalytique, philosophique, littéraire, poétique) s’impose avec insistance. L’enjeu consiste, en évitant la nostalgie d’un âge d’or, à soutenir les collectifs qui résistent et développent une pratique inventive, tout en évitant un repli dans des institutions qui pourraient vite devenir de petites « forteresses vides », si le mouvement de subversion de l’institué n’y était pas relancé.

  Du même auteur



Questions de psychiatrie
10 septembre 2020
16x24 264 p. 25 €
Questions de psychiatrie
© 2018
16x24 248 p. 25 €
Questions de psychiatrie
© 2016
16x24 264 p. 25 €
Questions de psychiatrie
© 2012
16x24 240 p. 24.50 €
© éditions érès 2020 - Mentions légales

Réalisé par Glukose