Des mains pour parler, des yeux pour entendre

  "Des mains pour parler, des yeux pour entendre" a été ajouté au panier !

Voir mon panier

Des mains pour parler, des yeux pour entendre

La voix et les enfants Sourds

André MEYNARD

Dans la collection :


Les Sourds parlent avec leurs mains et entendent avec leurs yeux. Familiarisé avec la langue des signes française, André Meynard travaille comme psychanalyste, notamment avec des enfants, des adolescents et des adultes Sourds. À partir de cette clinique, il montre que la parole des Sourds qui signent s’articule à la dimension désirante. Il rend compte de leur créativité langagière et nous invite à découvrir comment l’inconscient s’y manifeste par exemple, à travers lapsus, traits d’esprit, récits de rêves...

Contrairement aux discours officiels qui considèrent les enfants Sourds comme des handicapés de la parole et du langage, André Meynard nous engage à prendre la mesure de ce qu’ils nous enseignent par l’originalité de leur prise de parole. En effet, non seulement l’œil entend mais le geste nous inscrit en langage : en aucune manière ces modalités langagières ne font obstacle à l’acquisition d’une langue écrite ou vocale.

Après avoir été longtemps interdite, la LSF se voit aujourd’hui écartée des lieux d’accueil et d’éducation des enfants Sourds, ce qui contribue à les faire taire. Pour l’auteur, la SPN (Surdité permanente néonatale) à détecter dès le 2e jour de vie fait partie des maladies inventées par les experts sanitaires qui soumettent déjà tous les dysfonctionnels, les hyperactifs, les futurs délinquants aux mêmes grilles d’évaluation si prisées par nos cultures de la norme, sourdes à l’altérité.


A propos de l'auteur

André Meynard est psychanalyste, membre de l'association de psychanalyse Encore. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages et articles.

 

Vidéos
Détails
Parution : 25 février 2016
EAN : 9782749250137
14x22, 360 pages
Psychanalyse et clinique
Thème : Psychanalyse

Imprimer cette page
Résumé

Parler, entendre ne sont que par l'effet de la dimension désirante qui ouvre seule nos oreilles, mais aussi, comme le soutient l’auteur, qui insère les yeux et les mains dans le circuit langagier pour tout humain : en cela les enfants Sourds nous enseignent.

Cet ouvrage s'inscrit en faux contre tout abord qui met l'accent indument sur le seul sonore pour accéder au parler et à l'entendre. Il démontre par son abord clinique comment la vocalisation n'est  pas la seule voie pour recevoir le langage. Le geste humain comme les yeux font partie intégrante de la créativité langagière chez les « parlêtres » que nous sommes. Les enfants Sourds n'ont pas à être considérés comme des déficitaires à soigner par le son, il ne s'agit pas tant de médicaliser leur existence que de parvenir à les entendre en reconnaissant l'originalité de leurs modalités langagières.

Revue de presse

2016, Actualités sociales hebdomadaires, par Caroline Helfter


2017, Essaim 38, Isabelle Thomas


2017, Cliniques méditerranéennes 95, Jean Fortunato


  Du même auteur

Trames
© 2017 (1ère édition 2008)
11x17 168 p. 12.50 €
Fonds psychanalyse
© 2002
14.5x23.5 216 p. 23 €
© Éditions érès 2018 - Mentions légales

Réalisé par Glukose