Le symptôme complotiste

  "Le symptôme complotiste" a été ajouté au panier !

Frais de port 2€ dès 25€ d'achat
Voir mon panier

Le symptôme complotiste

Aux marges de la culture hypermoderne

Julien CUEILLE

Dans la collection :

Les théories du complot sont aujourd’hui omniprésentes, si bien que nul ne saurait y échapper : on est toujours le complotiste de quelqu’un !

Les analyses dominantes qui les combattent oublient l’essentiel : les conspirationnistes, comme les hystériques en leur temps, sont le symptôme de leur société. Notre société du savoir et de l’information valorise le discours technoscientifique prétendant, en vain, éradiquer l’irrationnel et les croyances, qui bien sûr sont loin d’avoir disparu !

Dans ce monde où il est si difficile de « tuer le père », devenu introuvable, contester la « vérité », érigée en source du pouvoir, n’est-ce pas un moyen de résister et de s’affirmer pour les adolescents en quête d’identité ?

Sans aucune complaisance pour les thèses conspirationnistes, l’auteur en propose une lecture clinique, nourrie par la démarche anthropologique et les concepts de la psychanalyse. Il se met à l’écoute des sujets, en particulier des adolescents si perméables aux « vérités alternatives ». Et si leur goût pour les histoires de conspirations n’était qu’une façon de répondre, sur un mode mythique et binaire, à l’emprise perverse de nos sociétés de contrôle ?


A propos de l'auteur

Julien Cueille est professeur agrégé de philosophie, docteur en études psychanalytiques (82).

Vidéos
Détails
Parution : 4 juin 2020
EAN : 9782749266572
14x22, 280 pages
Sociologie clinique
Thème : Société

Imprimer cette page
Résumé

Théories du complot et fake news : une manière de résister aux pouvoirs de la société de l’information ? Faut-il parler de pathologie ou de contre-culture ?

Pourquoi la dénonciation des complotistes contribue-t-elle le plus souvent à renforcer le phénomène plutôt qu’à le désamorcer ? Traiter l’autre de « complotiste » devient un procédé systématique pour discréditer l’adversaire. Derrière le contenu des énoncés « antisystème », il y a une énonciation, un « acte de parole » et, on a trop tendance à l’oublier, des sujets.  L’approche clinique, menée auprès d’adolescents en milieu scolaire, analyse les symptômes à l’œuvre derrière de tels discours. Quel est l’inconscient des conspirationnistes ? Faut-il parler de pathologie ? Ou s’agit-il d’une « contre-culture », acharnée à s’opposer au pouvoir des nouveaux maîtres, ceux qui défendent les « thèses officielles » ? L’érosion des rites de passage dans les sociétés hypermodernes conduit certains adolescents à inventer de nouvelles stratégies de résistance et d’affirmation de soi.

Revue de presse

2020, Libération, Robert Maggiori


2020, Marianne, par Rachel Binhas


2020, Médiapart, Blog de Cédric Lépine


2020, Les Influences.fr


© éditions érès 2020 - Mentions légales

Réalisé par Glukose