L'homme, oublié du travail social

  "L'homme, oublié du travail social" a été ajouté au panier !

Voir mon panier



Cet ouvrage se présente comme un antidote aux dérives instrumentales et managériales qui affectent aujourd'hui en profondeur le travail social. Face à la tendance actuelle à réduire le traitement des difficultés et souffrances humaines à de simples procédures ou dispositifs, il engage les acteurs sociaux à fonder scientifiquement leurs interventions par une confrontation permanente entre la façon dont ils appréhendent la réalité sociale qu'ils ont pour tâche de traiter et un modèle explicatif susceptible d'éclairer les diverses modalités de la raison humaine.

Le plus souvent, les travailleurs sociaux ont l'impression de ne disposer que d'un savoir en miettes qui donne à voir un homme morcelé, ce que renforce la logique atomisante des dispositifs d'actions sociales. Or le travail social, sous peine de perdre son âme, doit s'articuler à un savoir constitué sur l'homme - sans pour autant renoncer à le discuter, à en éprouver sa pertinence - qui ne soit pas la somme des apports disciplinaires (sociologie, psychologie, économie sociale, etc.).

En prenant appui sur des situations concrètes qui nécessitent l'intervention d'acteurs sociaux, les auteurs de cet ouvrage définissent une anthropologie qui rend compte de la spécificité des processus par lesquels l'homme négocie son rapport au monde et aux autres. Face au désarroi actuel des travailleurs sociaux, ils proposent ici une alternative théorique qui confère un sens aux pratiques existantes, et envisagent des pistes de travail inexplorées. Leur ambition est de participer au réenchantement des pratiques d'aide et d'assistance aux personnes trop souvent décriées en les ancrant dans une posture épistémologique exigeante.

Jean-Yves Dartiguenave est maître de conférences en sociologie à l'université de Rennes 2 et chercheur au Laboratoire de recherches en sciences humaines et sociales (LARES) de l'université de Rennes 2.

Jean-François Garnier, travailleur social puis formateur à l'IRTS de Bretagne, est docteur en sociologie et chercheur au Laboratoire de recherches en sciences humaines et sociales (LARES) de l'Université de Rennes 2.

Postface de Jean Gagnepain
 


A propos des auteurs

Sociologue pendant une dizaine d’années dans un service d’action sociale d’une CAF, Jean-Yves Dartiguenave est aujourd’hui maître de conférences en sociologie à l’université de Rennes 2 et chercheur au LAS.

Ancien travailleur social, Jean-François Garnier a été formateur dans un Institut régional de formation de travailleurs sociaux. Docteur en sociologie, il est chercheur au Laboratoire d’anthropologie et de sociologie (LAS) de l’université de Rennes 2.

Détails
Parution : 18 avril 2003
EAN : 9782749201801
13.5x21, 248 pages
Pratiques du champ social
Thème : Travail social & Handicap

Imprimer cette page
Résumé

Cet ouvrage vise à la fois à expliciter le désarroi actuel des travailleurs sociaux et à proposer une alternative théorique susceptible de conférer un sens aux pratiques existantes, voire d'envisager des pistes de travail inexplorées. Il prend résolument le parti d'une assise scientifique possible pour le travail social au-delà des injonctions conjoncturelles à l'égard desquelles ce dernier nous paraît trop souvent dépendre. Il s'agit de revenir vers " l'homme oublié des sciences sociales ", pour reprendre une belle formule d'A. Schütz, afin d'en faire un objet scientifique qui éclaire les processus rationnels qui gouvernent son rapport au monde.

Revue de presse

2003, Lien Social, Patrick Méheust


  Du même auteur



© éditions érès 2019 - Mentions légales

Réalisé par Glukose