Théorie du lien

  "Théorie du lien" a été ajouté au panier !

Frais de port 2€ dès 28€ d'achat
Voir mon panier

Autour du même thème

Théorie du lien

Enrique PICHON-RIVIERE

Théorie du lien

Suivi de


Traduit par Danièle FAUGERAS

Préface de Salomon RESNIK

« L’intérêt de Pichon-Rivière pour la psychanalyse est lié en grande partie à son propre deuil culturel et à son contact avec cet “ autre monde  qu’est la mémoire inconsciente (Isidore Ducasse, objet de sa passion, se faisait appeler “ Lautréamont ” qui peut s’entendre, phonétiquement, comme “ l’autre monde ”). C’est dans cet “ autre Nouveau Monde  qu’était l’Argentine, dans “ l’inconscient de ses forêts  et dans la forêt vivante qu’était Buenos Aires, qu’il découvre la psychanalyse.

Enrique Pichon-Rivière a très tôt manifesté le désir de “ trouver ” le secret de la vie et de la mort. Non pas à travers l’ouverture des “ anciens cercueils solitaires ” (son côté nostalgique), mais à travers les espaces inconnus qu’il retrouvera en côtoyant le monde de la folie.[…] Il se représente le phénomène de recherche psychanalytique, dans le transfert, comme une recherche au cœur de l’abîme infini de l’espace qui sépare et lie en même temps le patient et l’analyste. Dans cette spirale en mouvement, c’est l’analyste qui se découvre artiste avec le côté créatif du patient. Ainsi entre chaos et cosmos, la dialectique psychanalytique se manifeste sous toutes ses facettes : trame ou texture où les liens se perdent et se retrouvent à travers d’inévitables péripéties. La psychanalyse étant un art pour lui, l’objet esthétique devient un élément constitutif de l’art d’écouter avec “tous les sens”.[…]

Le schéma de référence de Pichon-Rivière est, pour moi, une figure ouverte qui doit s’adapter à la personnalité de chacun ; c’était là mon expérience en tant qu’élève et ami, et c’est ce dont j’ai voulu témoigner par cette préface à un livre qui parle de lui-même. » Salomon Resnik

Dans la collection

La maison jaune

A propos de l'auteur

Psychiatre et psychanalyste argentin d’origine française (1907-1977), fondateur du freudisme en Argentine, Enrique Pichon-Rivière a été l’un des fondateurs de l’Association psychanalytique argentine en 1942. Clinicien et enseignant novateur, il crée, en 1959, l’École de psychologie sociale. Marqué dès l’adolescence par le surréalisme, il s’intéressa aux grandes figures littéraires et picturales (Rimbaud, Lautréamont, Breton, Picasso) dont l’activité visait explicitement à transformer l’homme à partir de l’assertion : « Je est un autre ». Ses travaux et son enseignement témoignent du lien entre les deux voies d’implantation de la psychanalyse en Argentine : la voie culturelle et la voie thérapeutique.


Cet ouvrage n’est pas disponible à la vente


Détails
Parution : 18 juin 2004
EAN : 9782749203164
16x24, 0 pages
La maison jaune
Thème : Santé mentale
TCD : en cours

Imprimer cette page

Partager sur les réseaux


Du même auteur



La maison jaune
© 2004
16x24 0 p. 28 €
© éditions érès 2021 - Mentions légales - CGV - RGPD

Réalisé par Glukose