La tentation du biologique et la psychanalyse

  "La tentation du biologique et la psychanalyse" a été ajouté au panier !

Voir mon panier

Que veut dire « percevoir » ? Ou, encore, « représenter » ? Quelle est la situation du « traumatisme » pour le sujet humain qui en est affecté ? Ces questions, suscitées par l’énigme, la souffrance ou le symptôme du sujet, sont aujourd’hui saisies sur deux versants principaux, celui des neurosciences et celui de la psychanalyse. Et l’on se plairait à imaginer que cette double appréhension de phénomènes partiellement superposables se produise de façon non conflictuelle. Chacun sait que ce n’est pas le cas, et que pour une partie au moins des neurosciences et nommément de la psychiatrie neurocognitiviste radicale, il s’agirait tout simplement d’invalider la psychanalyse ou de la renvoyer au domaine des « philosophies de la vie » pour cause de non-scientificité. Ces mises en cause ne sont pas nouvelles, mais leur violence et la forte médiatisation dont elles font l’objet nécessitent plus que jamais des réponses précises et argumentées. Au-delà des polémiques stériles, cet essai montre pourquoi et comment la psychanalyse est venue, dès son origine, proposer une appréhension scientifique du fait mental. La mise en évidence par Freud d’un « appareil psychique », d’un « appareil psychosexuel » est à la base de la forme de scientificité qui en résulte. L’auteur propose ici une relecture de la genèse et de la structure de cet appareil qui le conduit à formuler des hypothèses nouvelles sur les concepts de perception, de représentation, de pulsion, de traumatisme, mais aussi à envisager les modalités spécifiques d’évaluation de la psychanalyse.

Gérard Bazalgette est psychiatre, psychanalyste à Bordeaux. Il est vice-président du IVeme groupe (après en avoir été le président) fondé en 1969 par Piera Aulagnier, Jean-Paul Valabrega et François Perrier.


A propos de l'auteur

Gérard Bazalgette est psychiatre, psychanalyste à Bordeaux. Il est vice-président du IVeme groupe (après en avoir été le président) fondé en 1969 par Piera Aulagnier, Jean-Paul Valabrega et François Perrier.

Détails
Parution : 7 décembre 2006
EAN : 9782749206905
16x24, 222 pages
Des Travaux et des Jours
Thème : Santé mentale

Imprimer cette page
Résumé

Il y a nécessité aujourd’hui, au-delà des polémiques stériles, d’énoncer la toujours nouvelle scientificité introduite par la psychanalyse au regard des neurosciences, et plus particulièrement du neurocognitivisme. Si l’homme peut être appréhendé comme homme-machine par une fausse science qui tente de l’y réduire, ce n’est qu’au prix de l’oubli de sa caractéristique essentielle, celle d’être le sujet d’une « mise en sens », celle que la psychanalyse précisément explore.
Gérard Bazalgette est psychiatre, psychanalyste à Bordeaux. Il est vice-président du IVeme groupe.

Revue de presse

2009, Empan74, Marcel Drulhe


© Éditions érès 2019 - Mentions légales

Réalisé par Glukose