Dispositifs de soins au défi des situations extrêmes

  "Dispositifs de soins au défi des situations extrêmes" a été ajouté au panier !

Frais de port 2€ dès 25€ d'achat
Voir mon panier

Ce livre s’intéresse aux situations dans lesquelles le clinicien se confronte aux difficultés de la rencontre avec un sujet, ou un groupe de sujets qui manifestement souffrent sur le plan psychique, physique et/ou social, sans exprimer directement une demande. Elles couvrent un large champ d’expériences : des situations sociales et psychologiques d’extrême détresse, des situations de traumatisme collectif et de violence sociale, des situations de polyhandicap.

Les souffrances psychiques évoquées se manifestent, directement ou indirectement, sur la scène sociale ; elles impliquent l’ensemble des acteurs du social. Les sujets concernés paraissent, au moins pour un temps, en position de ne pas pouvoir bénéficier des dispositifs de soins existants. L’enjeu pour le soignant est alors de déjouer la destructivité au cœur de ces situations, de se rendre accessible au patient afin d’engager une relation d’aide ou de soins, ou une rencontre thérapeutique.

Les auteurs ont choisi d’aborder ici l’actualité des situations de détresse comme autant d’appels à la créativité dans les relations aux patients et dans les relations entre professionnels. En effet, recueillir les signes de souffrance du sujet, là où il les dépose, s’interroger sur ce qui vaut comme symptôme impliquent de déplacer son regard, d’accepter de changer de lieux d’exercice, d’instaurer des relations pluridisciplinaires et interinstitutionnelles, et surtout de penser autrement la souffrance de la personne.

Annie Elisabeth Aubert est psychanalyste, psychologue clinicienne, responsable d’un centre de consultations recevant des personnes en situation de détresse sociale, chargée de cours, université de Tours.

Régine Scelles est psychologue clinicienne, professeur de psychopathologie, université de Rouen.

Postface de René Roussillon

Mise en vente le 24 mai 2007


A propos des auteurs

Régine Scelles est professeur de psychologie clinique et psychopathologie à l’université de Paris-Ouest la Défense (CLIPSYD).

Annie Elisabeth Aubert est psychanalyste, psychologue clinicienne, responsable d’un centre de consultations recevant des personnes en situation de détresse sociale, chargée de cours, université de Tours.

Détails
Parution : 24 mai 2007
EAN : 9782749207568
16x24, 248 pages
Etudes, recherches, actions en santé mentale en Europe
Thème : Santé mentale

Imprimer cette page
Résumé

Bénéficier des dispositifs de soins exige de supporter une passivité suffisante pour accepter d’être influencé par l’autre. Les situations traitées dans cet ouvrage concernent des sujets qui ne peuvent pas bénéficier des dispositifs de soins sans se sentir menacés : situations sociales et psychologiques d’extrême détresse, situations de traumatisme collectif et de violence sociale, différences et troubles qui cherchent leur sens, leur inscription psychique et sociale. Les auteurs ont fait le choix d’aborder ici l’actualité des situations de détresse comme autant d’appels à la créativité dans les relations aux patients comme dans les relations entre professionnels.
Régine Scelles, psychologue clinicienne, est professeur de psychopathologie à l’université de Rouen ; Annie Aubert, psychanalyste, psychologue clinicienne, université Tours.

Revue de presse

2008, Dialogue179, Martine Lamour


  Du même auteur



© éditions érès 2020 - Mentions légales

Réalisé par Glukose