Des cerveaux et des hommes

  "Des cerveaux et des hommes" a été ajouté au panier !

Voir mon panier

Préface de Roland Gori

Face à un certain naturalisme qui cherche à réduire la psyché au fonctionnement du cerveau, la psychanalyse s'interroge aujourd'hui sur les conséquences subjectives du développement de cette science qui méconnaît le sujet de la connaissance.

C’est au débat sur la place du cogito dans la recherche scientifique que nous convie l’auteur en s’appuyant sur ses recherches psychanalytiques consacrées à l’adolescence, à la sexualité, au père, à l’autorité et à la violence. L’enjeu pour la psychanalyse est d’y faire entendre que le sujet cartésien, loin de se réduire à son cerveau, présuppose l’inconscient.

Christian Hoffmann est professeur de psychopathologie clinique à l’université de Paris 7 Denis Diderot. Psychanalyste, il est membre d’Espace analytique (Paris).

Roland Gori est professeur de psychopathologie (université d’Aix-Marseille).

Mise en vente le 06 septembre 2007


A propos de l'auteur

Christian Hoffmann est psychanalyste à Paris, il est membre de l’association Espace analytique, professeur et directeur de l’École doctorale de psychanalyse à l’université  Paris 7 – Denis Diderot.

 

Détails
Parution : 6 septembre 2007
EAN : 9782749207704
14x22, 150 pages
Actualité de la psychanalyse
Thème : Psychanalyse

Imprimer cette page
Résumé

Préface de Roland Gori

Face à la montée en puissance du naturalisme (qui veut rendre compte du mental par la méthode des sciences naturelles et de ses données matérielles, en transformant des propriétés cognitives en propriétés naturelles), les psychanalystes doivent continuer à développer un questionnement sur les conséquences d’une science sans sujet de la connaissance, sur la construction des subjectivités et sur le sujet de la psychanalyse. C’est à ce débat épistémologique sur la place du cogito dans la recherche scientifique que nous convie l’auteur en s’appuyant sur ses recherches psychanalytiques sur l’adolescence, le père, l’autorité, la violence. L’enjeu pour la psychanalyse est d’y faire entendre que le sujet cartésien est le présupposé de l’inconscient.

Revue de presse

2008, la clinique lacanienne13, Silvia Lippi


  Du même auteur

Bachelier -Le-
© 2004 (1ère édition 2000)
17.5x11 96 p.
Numérique uniquement
Fonds psychanalyse
© 2001
14x22 200 p.
Numérique uniquement
Point hors ligne
© 1999
14x22 400 p. 28.50 €
© Éditions érès 2018 - Mentions légales

Réalisé par Glukose