Le dialogue familial

  "Le dialogue familial" a été ajouté au panier !

Voir mon panier

Les mutations contemporaines des mœurs ont rendu nécessaire le dialogue pour préserver l’harmonie dans le couple et assurer le bon fonctionnement des relations familiales. Aujourd’hui, la vie conjugale et la place qu’y tient chaque membre du couple, les relations parents-enfant et les normes de la vie en famille sont sujettes à discussion, à négociation.

Si cet idéal contemporain d’une famille qui s’autorégule par le dialogue se doit d’être partagé par tous, il paraît difficile à tenir pour beaucoup, et se trouve brutalement remis en question dans certaines situations comme les séparations conjugales. La place du père et celle de la mère ainsi que les nouvelles formes de vie familiale constituent des enjeux sociaux qui peuvent faire polémique. La société montre alors toute son implication dans l’organisation de la vie privée : rappel des cadres de la vie sociale par la justice, délégation aux intervenants publics et privés de la mission d’aide et de soutien aux couples et aux familles en difficulté…

L’ouvrage montre comment les différents acteurs : conjoints, parents, enfants, adolescents, intervenants, se débrouillent avec cet objectif paradoxal d’échanges égalitaires non seulement entre les sexes mais aussi entre les générations. Il rappelle que la question du pouvoir reste centrale au sein de la sphère privée, alors qu’est affirmée pour chacun l’objectif de sa réalisation personnelle et de son épanouissement. Pris dans ces tiraillements, le dialogue familial s’affirme d’autant plus comme une nécessité, mais se révèle en bien des cas un idéal précaire.

Gérard Neyrand, sociologue, est professeur à l’université de Toulouse, membre de l’équipe d’accueil Sports, organisations, identités (SOI), directeur du Centre interdisciplinaire méditerranéen d’études et recherches en sciences sociales (CIMERSS) à Bouc-Bel-Air.

Mise en vente le 29 janvier 2009


A propos de l'auteur

Gérard Neyrand est sociologue, professeur émérite de l’université de Toulouse. Derniers ouvrages parus : L’amour individualiste. Comment le couple peut-il survivre ? (érès, 2018) ; La mère n’est pas tout ! Reconfiguration des rôles et perspectives de cosocialisation (érès, 2019).

Détails
Parution : 1 décembre 2016
(1ère édition 2009)
EAN : 9782749210230
14x22, 224 pages
Couples, famille et métamorphoses
Thème : Société

Imprimer cette page
Résumé

L’ouvrage montre comment les différents acteurs : conjoints, parents, enfants, adolescents, se débrouillent avec l’objectif paradoxal d’échanges égalitaires non seulement entre les sexes mais aussi entre les générations. Il rappelle que la question du pouvoir reste centrale au sein de la sphère privée, alors qu’est affirmé pour chacun l’objectif de sa réalisation personnelle et de son épanouissement. Pris dans ces tiraillements, le dialogue s’affirme d’autant plus comme une nécessité pour l’équilibre familial, mais il se révèle en bien des cas un idéal précaire.

Gérard Neyrand, sociologue, est professeur à l’université de Toulouse, membre de l’équipe d’accueil Sports, organisations, identités (SOI), directeur du Centre interdisciplinaire méditerranéen d’études et recherches en sciences sociales (CIMERSS) à Bouc-Bel-Air.

Revue de presse

2010, Empan77, Didier Le Gall


2010, La Lettre de l enfance et de l adolescence76, Françoise Petitot


2009, Lien Social 931, Jacques Trémintin


2009, Dialogue183,Didier Le Gall


2010, cliniques méditerranéennes82, Françoise Hurstel


  Du même auteur



Questions de sociétés
30 janvier 2020
14x20.5 250 p. 23 €
1001 BB - Du côté des parents
© 2019
11.5x16 136 p. 10 €
érès poche - Enfance & parentalité
© 2018
11x18 144 p. 12 €
© éditions érès 2019 - Mentions légales

Réalisé par Glukose