Les traces de l'archaïque

  "Les traces de l'archaïque" a été ajouté au panier !

Voir mon panier

Préface de Monique Bydlowski

Les traces de l'archaïque seraient comme ces cicatrices que l'on croyait disparues et qui réapparaissent au froid telles des engelures. Ces traces que le psychisme peine à contenir ressurgissent à partir d'une effraction corporelle ancienne, de l'inconscient de celle qui devient mère à la faveur de la transparence psychique, lors du bouleversement pubertaire ou encore à l'imminence de la mort.

Les auteurs, psychanalystes et praticiens, nous livrent, sous l'égide de Monique Bydlowski, une réflexion riche et originale sur ces champs croisés de l'archaïque et de la trace que l'on retrouve dans la clinique du périnatal, du pubertaire ou dans celle des fins de vie.

Laure Ayoun, psychothérapeute, psychanalyste, exerce à Bordeaux en institution de soins palliatifs et en privé.
Patrick Ayoun, pédopsychiatre, psychanalyste, est responsable d'un service pour adolescents à l'hôpital Charles Perrens de Bordeaux.
Francis Drossart est psychanalyste et pédopsychiatre au CAMSP de Gonesse (95).

Avec la participation de Joëlle Rochette et Ouriel Rosenblum


Mise en vente le 03 décembre 2009


A propos des auteurs

 

  • Psychanalyste (IVe Groupe OPLF, http://quatrieme-groupe.org) 64 rue Saint-Louis-en-l'Ile, 75004 Paris (Tèl.: 06-85-21-25-57)
  • Pédopsychiatre, CAMSP, C.H. Gonesse (95)
  • Directeur de Recherches rattaché à l'E.D. "Recherches en Psychanalyse et Psychopathologie", Université Paris Diderot, UFR Sciences Humaines Cliniques,26 rue de Paradis, 75480 Paris cedex 10, edoc.psycha@univ-paris-diderot.fr

 

 

Patrick Ayoun est pédopsychiatre, psychanalyste, membre d'Espace analytique, médecin responsable de la filière adolescents, hôpital Charles-Perrens à Bordeaux, chargé de la supervision à la Maison d'accueil Jean-Bru.

Laure Ayoun, psychothérapeute, psychanalyste, exerce à Bordeaux en institution de soins palliatifs et en privé.

Détails
Parution : 3 décembre 2009
EAN : 9782749211398
11.5x16, 232 pages
L'ailleurs du corps
Thème : Santé mentale

Imprimer cette page
Résumé

Les traces de l’archaïque seraient comme ces cicatrices que l’on croyait disparues et qui réapparaissent au froid telles des engelures. Sont ici évoqués les paysages de la clinique qui disent ces traces psychiques ressurgissant, à partir d’une effraction corporelle ancienne, de l’inconscient maternel à la faveur de la transparence psychique et/ou de l’un de ces inexplicables hasards par lesquels « la réalité vient dupliquer le fantasme » (Lebovici) ; ou au moment où il serait question de mémoire, à l’imminence du décès quand c’est un certain oubli qui permet la transmission des héritages et l’accomplissement des deuils. Ces traces que le psychisme peine à contenir et qui s’expulsent au dehors s’inscrivant sur n’importe quel support : scarifs, graphes, tags, les actes, le corps, le soi-peau, les murs des autres : s’agirait-il d’un refoulement ? Les auteurs, tous psychanalystes et praticiens de ces différents champs, nous livrent sous l’égide de Monique Bydlowski, une réflexion riche et originale sur ces champs croisés de l’archaïque et de la trace que l’on retrouve dans la clinique du périnatal, du pubertaire ou dans celle des fins de vie.

Laure Ayoun est psychothérapeute, psychanalyste, elle exerce à Bordeaux en institution de soins palliatifs et en privé. Patrick Ayoun est psychiatre, psychanalyste ; praticien hospitalier, il est responsable d’un service de psychiatrie de l’adolescent à l’hôpital Charles Perrens, Bordeaux. Francis Drossart est pédopsychiatre au CAMSP de Gonesse, psychanalyste.

© Éditions érès 2019 - Mentions légales

Réalisé par Glukose