Les séparations

  "Les séparations" a été ajouté au panier !

Voir mon panier

 

Les séparations, entre attraction et perte, séduction et renoncement, scandent le rythme de la présence et de l’absence, tout au long de la vie, dans ses passages, ses aléas et ses désordres, dans ses rencontres et ses miracles. Entraînées par la masse d’affects tristes, nostalgiques voire mélancoliques, figées par l’angoisse de l’éloignement et de la mort, les séparations risquent d’être essentiellement saisies dans le halo du désespoir ou du traumatisme.

Ce serait oublier la détermination constructive, indispensable à tous les processus de différenciation : qu’ils se déclinent entre dedans et dehors, réalité psychique et réalité matérielle, moi et autre, masculin et féminin, ils trouvent dans l’expérience de séparation et dans les représentations  qu’elle se donne, un support fondamental riche de toutes les potentialités de changement.

Les auteurs explorent les multiples voies qui s’offrent à nous pour aborder la question des séparations, qu’elles relèvent d’une catastrophe ou qu’elles assurent une victoire.

Mise en vente le 26 septembre 2013.


A propos de l'auteur

Catherine Chabert est professeur émérite de l’université Paris 5, Laboratoire de psychologie clinique et de psychopathologie, psychanalyste, membre de l’APF.

Détails
Parution : 26 septembre 2013
EAN : 9782749238852
11x17, 232 pages
Le Carnet psy
Thème : Psychanalyse

Imprimer cette page
Résumé

Cet ouvrage explore les multiples voies qui s’offrent à nous pour aborder la question des séparations, qu’elles relèvent d’une catastrophe ou qu’elles assurent une victoire.

Les séparations, entre attraction et perte, séduction et renoncement, scandent le rythme de la présence et de l’absence, tout au long de la vie, dans ses passages, ses aléas et ses désordres, dans ses rencontres et ses miracles. Entraînées par la masse d’affects tristes, nostalgiques voire mélancoliques, figées par l’angoisse de l’éloignement et de la mort, les séparations risquent d’être essentiellement saisies dans le halo du désespoir ou du traumatisme. Ce serait oublier la détermination constructive, indispensable à tous les processus de différenciation : qu’ils se déclinent entre dedans et dehors, réalité psychique et réalité matérielle, moi et autre, masculin et féminin, ils trouvent dans l’expérience de séparation et dans les représentations  qu’elle se donne, un support fondamental riche de toutes les potentialités de changement.

Revue de presse

2014, Psychologie et éducation, par Virginie Lévêque


2014, Revue de Psychothérapie Psychanalytique de Groupe n° 62, par Jean-Louis Beratto


2016, Dialogue 211, par Florence Bécar


  Du même auteur



Le Carnet psy
9 janvier 2020
11x17 200 p. 14 €
Le Carnet psy
© 2017
11x17 224 p. 14.50 €
Le Carnet psy
© 2015
11x17 250 p. 14 €
© éditions érès 2019 - Mentions légales

Réalisé par Glukose