Éprouver le corps

  "Éprouver le corps" a été ajouté au panier !

Voir mon panier
Menu : Sommaire   

Éprouver le corps. Au croisement des conformations sociales, des injonctions biopolitiques et des constructions biographiques individuelles, l’objet de cet ouvrage est de saisir les expériences dont le corps est le lieu, au sens d’abord le plus physique et sensible du terme. Cet éprouvé du corps est envisagé sous l’angle de « l’apprendre », d’un apprendre généralisé entendu comme la somme des processus de formation et des apprentissages de toutes natures dont le corps est à la fois l’objet et le sujet.

À travers la polysémie d’un « éprouver » renvoyant aussi bien au ressenti, à la connaissance par l’expérience qu’à la mise à l’épreuve d’un moi-corps, les auteurs invitent à une approche sensible des corps. Corps angoissé des enseignants, corps contraint des élèves, corps extrême des conduites à risque, corps transformé ou assigné dans un sexe ou un genre, corps maternant, désirant, handicapé, corps de l’artiste ou du politique : le corps est appréhendé dans son espace propre et dans les espaces qu’il déploie à partir de lui.

Ouvrage publié avec le soutien scientifique du Centre interuniversitaire de recherche EXPERICE (Paris 13- Paris 8).


A propos de l'auteur

Christine Delory-Momberger est professeure en sciences de l’éducation à l’Université Paris 13 Sorbonne Paris Cité, présidente du Collège international de la recherche biographique en éducation (CIRBE), directrice de la revue Le sujet dans la Cité. Revue internationale de recherche biographique en éducation, et auteure de nombreuses publications dans le domaine des histoires de vie en formation et de la recherche biographique.

Elle a réuni 89 contributeurs universitaires, chercheurs et praticiens (France, Allemagne, Brésil essentiellement)

Détails
Parution : 11 février 2016
EAN : 9782749249988
14x22, 280 pages
Questions de sociétés
Thème : Société

Imprimer cette page
Résumé

C’est à travers diverses expériences singulières du corps qu’est mise en avant la subjectivité d’un être corporel et charnel qui « éprouve » et qui « apprend » le monde, les autres et lui-même dans son corps.

La corporéité apparaît comme une dimension essentielle des processus de construction du sujet au sein de l’espace social. Dans l’expérience que le corps fait de lui-même et du monde s’originent et s’inscrivent tous les processus de formation et d’apprentissage, formels et informels, expérientiels et intellectuels. Le corps est appris et il apprend. C’est de cette dimension originaire du corps et de ses expériences dans la formation et les apprentissages que voudrait rendre compte cet ouvrage collectif.

  Du même auteur

© Éditions érès 2019 - Mentions légales

Réalisé par Glukose