Le voyageur hypermoderne

  "Le voyageur hypermoderne" a été ajouté au panier !

Voir mon panier

La figure du voyageur moderne a surgi dans l’histoire avec l’apparition d’outils qui lui ont permis d’explorer le monde, d’aller plus loin, de témoigner de son aventure. Or, les technologies de l’information et de la communication, en s’inscrivant dans la continuité de cette tradition, font entrer le voyageur dans le nouveau contexte d’un monde connecté, transformant ainsi à jamais l’essence même de son entreprise, bouleversant pour toujours son expérience de l’ailleurs.

Si ses motivations à partir demeurent identiques à celle de son homologue du siècle passé (prendre congé avec son quotidien, se confronter à l’altérité, éprouver et se construire dans le décalage), le voyageur d’aujourd’hui est en effet plongé dans un « ici et ailleurs à la fois » qui court-circuite l’expérience de l’éloignement et de la séparation, et lui impose des questions inédites. Doit-il partir avec un téléphone portable ou pas ? Avec qui va-t-il maintenir un lien, à quel rythme et dans quelles situations ? Pourquoi se passer d’un GPS ?

En s’appuyant sur de nombreux témoignages dans lesquels beaucoup se reconnaîtront, les auteurs décrivent et analysent finement cette nouvelle expérience du voyage qu’ils considèrent comme parfaitement révélatrice de l’hypermodernité.


A propos des auteurs

Francis Jauréguiberry est professeur de sociologie à l’université de Pau et chercheur au laboratoire Passages au CNRS. Il est cofondateur et responsable du comité de recherche « Sociologie de la communication » à l’AISLF.

Jocelyn Lachance est socio-anthropologue de l'adolescence, membre de l'observatoire Jeunes et société (Québec) et du groupe de recherche sur l'hypermodernité (Paris). Il est notamment co-directeur de l'ouvrage Penser l'adolescence (PUF, 2016), et auteur de L'adolescence hypermoderne (PUL, 2011), de Photos d'ados (Hermann, 2013) et de Adophobie à l'ère du numérique (PUM, à paraître). Il enseigne à l'université de Pau.

Détails
Parution : 26 mai 2016
EAN : 9782749251165
14x22, 152 pages
Sociologie clinique
Thème : Société

Imprimer cette page
Résumé

Que devient l’expérience du voyage dans un monde désormais connecté où, grâce aux technologies de communication, les liens n’ont que faire des distances et où une sorte d’ubiquité médiatique s’impose à tous ?

Sur la base d’une recherche empirique, de type qualitatif, mêlant témoignages et analyses, les auteurs questionnent les pratiques contemporaines et ceux qui les portent. Ils montrent que, si la nostalgie du voyage moderne (partir, rompre les ponts, se confronter à l’altérité, éprouver et se construire dans le décalage) implique des formes de déconnexion volontaires aux technologies de communication, rares sont ceux qui parviennent à s’y tenir. Cet ouvrage met des mots sur les tensions inédites que chaque voyageur contemporain peut vivre et propose des pistes interprétatives que chacun pourra emprunter.

Revue de presse

2016, Hérault Tribune


2016, Le Monde des Livres, par Céline Mordant


2016, Libération, par Robert Maggiori


2016, Alternatives économiques, par Sylvain Allemand


2016, Radio suisse Médialogues


2016, L'OBS, par Cédric Cousseau


2016, Site Slate.fr, par Julien Moschetti


2016, La Croix, par Christine Legrand


2016, Sciences et avenir, par Olivier Hertel


2016, Roaditude.com, par Laurent Pittet


  Du même auteur

érès poche - Société
© 2011
11x18 144 p. 12.50 €

Inédit
© Éditions érès 2017 - Mentions légales

Réalisé par Glukose