Le marché de l'identité

  "Le marché de l'identité" a été ajouté au panier !

Frais de port 2€ dès 25€ d'achat
Voir mon panier
Le marché de l'identité

Marc MORALI

Le marché de l'identité


Numéro 21 - Revue annuelle

Avec la participation de Julien ALLIOT, Gérard AMIEL, Annick BOULE-CROISAN, Laurent BUFFET Pierre-Christophe CATHELINEAU, Jean-Louis CHASSAING, Paul CLAVEIROLE, Michel DEGUY, Daniel FELTIN, Christian FIERENS, Thierry FLORENTIN, Jean-Jacques GOROG, Marie JEJCIC, Angela JESUINO, Patricia LE COAT-KREISSIG, Jean-Pierre LEBRUN, Martine LERUDE, Alice MASSAT, Lise MAURER, Charles MELMAN, Marc MORALI, Olivier MAUCO, Cyrille NOIRJEAN, Regnier PIRARD, Thatyana PITAVY, Dominique Jacques ROTH, Thierry ROTH Voir plus [+]

L’identité a pu sembler indépendante des constructions culturelles historiquement situées et datées : plus qu’un semblant, elle figurait un Réel. Inspiré par les travaux de Gustave Le Bon, Sigmund Freud explicite l’écart entre identité, identification et objet, en articulant le champ de l’inconscient à celui du politique. Il ouvre alors la voie aux questions qui nous permettent, un siècle plus tard, de formuler l’hypothèse ici mise à l’épreuve : l’identité participe-t-elle aujourd’hui de l’économie de marché ?

Avec quoi se fabrique une identité aujourd’hui ? Quand nos repères sont mis à mal ou en échec, en particulier devant la montée des fanatismes religieux ou nationaux qui en sont les symptômes, le déchaînement de la jouissance de l’objet dans l’économie de marché ne fait qu’accroître et rigidifier les revendications identitaires. L’identité deviendrait-elle alors un objet de jouissance ?

Quand, dans les institutions accueillant des enfants, les professionnels constatent la multiplication de conduites particulièrement violentes, quand l’inflation de « l’offre » identitaire amplifie la déroute subjective au moment de l’adolescence, ne pourrions-nous pas avancer l’hypothèse qu’il s’agit de la captation des plus jeunes par des modèles médiatisés, sous la forme d’un Idéal de toute-puissance sans limites ni censure ? Quand l’anatomie ne fait plus le destin, le sujet, sommé d’ajuster l’image de son corps sur les injonctions libertaires, se prête à toute la plasticité que la technique permet. Y aurait-il alors la reconnaissance d’un « droit au Réel » ? Ce qui s’opposerait alors radicalement à la définition qu’en donne Jacques Lacan : le Réel comme inatteignable !

Ce numéro reprend ces questions pour examiner les multiples facettes de l’identité aujourd’hui, dans ses heurts et ses malheurs, au moment où vacille la fabrique des identités dans le lien familial, politique et social.

Dans la revue

La revue lacanienne

A propos de l'auteur

Marc Morali, psychiatre psychanalyste, a dirigé la revue Apertura pour les quatre derniers numéros ; membre de  l'Association lacanienne internationale.

20 boulevard d'Anvers, 67000 Strasbourg.

Ajouter au panier


Revue La revue lacanienne
S'abonner


Détails
Parution : 26 novembre 2020
EAN : 9782749268200
La revue lacanienne
1/2020
Thème : Psychanalyse

Imprimer cette page

Partager sur les réseaux

© éditions érès 2020 - Mentions légales - CGV - RGPD

Réalisé par Glukose