Richesses et ambiguïtés du travail bénévole

  "Richesses et ambiguïtés du travail bénévole" a été ajouté au panier !

Frais de port 2€ dès 28€ d'achat
Voir mon panier

Autour du même thème

Nicolas DA SILVA, Pascale MOLINIER

Richesses et ambiguïtés du travail bénévole


Numéro 32 - Revue semestrielle

Avec la participation de Mathilda AUDASSO, Sophie BEROUD, Jacques BINEAU, Vincent BOMPARD Elise BOURGEOIS-GUERIN, Jean Yves BRIARD, Hélène BORIE-BONNET, Damien COLLARD, Sandrine CORTESSIS, Simon COTTIN-MARX, Amelie DESCHENAUX, Claire DOZ, Jean-Pierre DURIF-VAREMBONT, Florence GIUST-DESPRAIRIES, Sophie HAMISULTANE, Fabien HILDWEIN, Florence IHADDADENE, Alexis JEAMET, Audrey LAMOTHE-LACHAINE, Jean-Louis LAVILLE, Lucie LEPOUTRE, Danièle LINHART, Claire LYKE, Sophie MERCIER-MILLOT, Hélène Yvonne MEYNAUD, Keren MOREIRA DE ALCÂNTARA, Camille MOREL, Annick OHAYON, Nathalie PANTALEON, Sébastien POULAIN, Jean-Luc PRADES, Cécile ROUSSEAU Voir plus [+]

Travail militant, travail associatif, travail syndical, pair-aidance, stages non rémunérés, les formes du travail bénévole sont nombreuses et concernent des populations variées, le bénévolat venant scander des itinéraires de chômeurs, retraités, étudiants, salariés mais aussi de personnes concernées par une maladie chronique ou un stigmate, ou encore de salariés venant chercher du sens dans une autre activité que celle pour laquelle ils ou elles sont rémunérées. Le travail bénévole est ainsi sur le fil du rasoir entre la gratuité du don, l’autonomie militante, les marges de créativité autorisées, d’un côté ; l’instrumentalisation et l’exploitation des « bonnes volontés » au détriment de la qualité des emplois, de l’autre.

Le bénévolat donne à voir les contradictions du travail dans un univers capitaliste : payer, c’est marchandiser (les affects, l’engagement citoyen…), et ne pas payer, c’est exploiter. Mais si la simple recherche de maximisation du profit monétaire n’explique pas la motivation bénévole, ce sont donc des idéaux, des valeurs, mais également la recherche d’un plaisir ou d’une satisfaction, voire un intérêt secondaire qui orientent l’engagement dans le travail.
Dans une approche pluridisciplinaire, sont présentées des analyses qui problématisent les tensions caractéristiques du travail non rémunéré, dans ses dimensions psychiques, sociales ou économiques mais aussi anthropologiques ou historiques.
 

Dans la revue

Nouvelle revue de psychosociologie

A propos des auteurs

Pascale Molinier est professeure de psychologie sociale à l'Université Paris 13 Villetaneuse et membre de L'UTRPP.

Ajouter au panier

Cet ouvrage est à paraître le 4 novembre 2021
Vous pouvez le commander dès à présent et il vous sera envoyé le jour de sa parution.

Revue Nouvelle revue de psychosociologie
S'abonner


Détails
Parution : 4 novembre 2021
EAN : 9782749272054
Nouvelle revue de psychosociologie
2/2021
Thème : Société

Imprimer cette page

Partager sur les réseaux

© éditions érès 2021 - Mentions légales - CGV - RGPD

Réalisé par Glukose