Surdités : entre handicap et minorité culturelle

  "Surdités : entre handicap et minorité culturelle" a été ajouté au panier !

Frais de port 2€ dès 28€ d'achat
Voir mon panier

Autour du même thème

Marie-Laure BERALS, Lin GRIMAUD, Paule SANCHOU

Surdités : entre handicap et minorité culturelle


Numéro 83 - Revue trimestrielle

Avec la participation de Andréa BENVENUTO, Corinne BLOUIN, Lydie CANDEIAS, Nicolas CARRERE-BORDEHORE Nathalie CLAVIER, Jean DAGRON, Virginie DENIS, Marcel DRULHE, Anne DUCRET GARCIA, Florence ENCREVE, Marie ESPONDE, Cécile GARCIA, Mireille GOLASZEWSKI, Claudine HACKIERE, Anne HONEGGER, Catherine JOHN, Huguette JORDANA, Jacques LAGARRIGUE, Christine MAUTRET-LABBE, André MEYNARD, Rémi PUYUELO, Claire-Marie PYLOUSTER, Alain ROUCOULES, Stéphane RULLAC, Corinne SARRAZIN-AURIOL, Émilie SEYES, Véronique SORIANO, Igor TCHERNICHEFF, Christophe TOUCHAIS, Benoit VIROLE Voir plus [+]

La surdité pose la question de la communication humaine du point de vue de la technique - médicale, pédagogique, linguistique - mais aussi sous les aspects psychosociaux des échanges intra et inter groupes. Au-delà des problèmes sociolinguistiques, elle induit des questionnements sociopolitiques plus larges. Elle interroge aussi la contrainte du remaniement identitaire individuel impliqué dans toute construction de liens d'appartenance groupale. Affectant la communication, la surdité tend à être représentée comme un événement social négatif. Pourtant, subvertissant l'identité induite d'handicapés, les sourds ont, de longue date, généré de la réalité sociale en se constituant en entité sociopolitique, par le biais notamment de l'invention et de la légitimation de la langue des signes.
Parallèlement, le développement des technologies médicales, notamment de l'implant cochléaire qui permet aux sourds d'entendre le langage vocal - s'il constitue une avancée capitale, donnant espoir aux parents et ouvrant l'enfant sourd sur le monde - pose un nouveau problème. En effet, l'implant ne va-t-il pas faire de la surdité une entité clinique vide et de la communauté sourde un groupe social désaffecté ?

Dans la revue

Empan

A propos des auteurs
photo de Lin GRIMAUD

Psychologue clinicien, Lin Grimaud mène une activité de supervision d’équipes de professionnels. Il a dirigé de nombreux ouvrages collectifs et il est l’auteur de nombreux articles aux éditions érès.

 

photo de Paule SANCHOU

Paule Sanchou, née Gontard, est docteur en psychologie sociale. Retraitée. Responsable des formations supérieures en travail social, DSTS, DEIS, Master, à l’université Toulouse-Le Mirail jusqu’en 2014. Présidente du RUFS, réseau universitaire des formations sociales de 2005 à 2013. Membre du comité de rédaction de la revue Actions et recherches sociales de 1981 à 1993. Membre du comité de rédaction de la revue Empan depuis sa création en 1990. Membre fondateur de l’APECO, association de parents d’enfants cancéreux d’Occitanie.

Ajouter au panier


Revue Empan
S'abonner


Détails
Parution : 20 octobre 2011
EAN : 9782749214528
Empan
3/2011
Thème : Travail social & Handicap

Imprimer cette page

Partager sur les réseaux

Revue de presse

La presse en parle

Du même auteur



Les dossiers d'Empan
© 2015
13.5x21 240 p. 23 €
© éditions érès 2021 - Mentions légales - CGV - RGPD

Réalisé par Glukose