La société malade d'Alzheimer

  "La société malade d'Alzheimer" a été ajouté au panier !

Voir mon panier

 

Et si la maladie d’Alzheimer était d’abord une atteinte du corps social avant d’être une atteinte des personnes chez qui elle fait l’objet d’un diagnostic ? Et si la maladie d’Alzheimer était comme une métaphore qui parle moins, peut-être, du malade que de la société dans laquelle il se débat ?

Avançant en âge, certains d’entre nous développent des signes de vieillissement dit pathologique, dans leur corps et dans leurs comportements. Ces symptômes de vieillesse visibles dans l’instant racontent une vie, parlent d’une histoire et d’un contexte dans lequel elle s’est déroulée. Se pourrait-il que le mal dont ils souffrent nous donne à comprendre quelque chose de notre société, de son fonctionnement, des rapports qui s’y nouent ou s’y dénouent, de la manière dont cette société traite ceux qui la composent et leur donne à vivre des situations qui, potentiellement au moins, les rendent malades ?

Perturbation du rapport au temps, à l’espace, amnésie collective, perturbation de la langue et de la capacité à nouer des relations sont autant de symptômes d’une société malade, société de déliaison… qui peine à nouer pour ses vieux et avec eux des relations de solidarité. Alors « symptômes de vieillesse ou vieillards symptômes », de quoi nous parlent donc les malades d’Alzheimer ?

Mise en vente le 9 mai 2014.


A propos de l'auteur

Michel Billé est sociologue, spécialisé dans les questions relatives aux handicaps et à la vieillesse, président de l’Union nationale des instances et offices de retraités et personnes âgées, et membre du Conseil scientifique Sciences Humaines de France Alzheimer.

Vidéos
Détails
Parution : 17 janvier 2019
(1ère édition 2014)
EAN : 9782749242132
11x17, 152 pages
L'âge et la vie - prendre soin des personnes âgées et des autres
Thème : Gérontologie

Imprimer cette page
Résumé

Et si la maladie d’Alzheimer était d’abord une atteinte du corps social avant d’être une atteinte des personnes chez qui elle fait l’objet d’un diagnostic ? Et si la société était malade d’Alzheimer ?

Perturbation du rapport au temps, à l’espace, amnésie collective, perturbation de la langue et de la capacité à nouer des relations sont autant de symptômes d’une société malade… qui semble durablement peiner à nouer pour ses vieux et avec eux des relations de solidarité. La maladie d’Alzheimer serait-elle emblématique d’un mal sociétal ?

Revue de presse

2014, AgeVillage, par Annie de Vivié


2014, Libération, Tribune de Michel Billé


2015, EMPAN n°97, par Paule Sanchou


  Du même auteur

L'âge et la vie - prendre soin
© 2018 (1ère édition 2017)
11x17 352 p. 15 €
L'âge et la vie - prendre soin
© 2018
11x17 264 p. 14 €
L'âge et la vie - prendre soin
© 2017 (1ère édition 2012)
11x17 200 p. 12 €
© Éditions érès 2019 - Mentions légales

Réalisé par Glukose