La couvade ou le père bouleversé - 1001 bb n°146

  "La couvade ou le père bouleversé - 1001 bb n°146" a été ajouté au panier !

Voir mon panier
Menu : Vidéo Sommaire   

La couvade désigne les manifestations physiques – prise de poids, nausées, etc. – de l’homme dont la compagne est enceinte. Ce phénomène qui suscite aujourd’hui encore moqueries et questionnements sur le rôle de ces « nouveaux pères » - parfois appelés « papas poules » - témoigne des mouvements psychiques et hormonaux du devenant-père.

Et pourtant, dans les récits de nos lointains ancêtres, la présence effective et active d’un père tendre pour son enfant représentait un enjeu de société. Comment avons-nous pu oublier que les pères sont en réalité biologiquement autant appelés à paterner que les mères sont prédisposées à materner ?

Dans la plus riche observation anthropologique à ce jour, depuis les grands travaux classiques de Théodore Reik et Georges Devereux, Roberte Laporal retrace l’histoire et les avatars du syndrome de la couvade comme rituel d’entrée en parentalité du père. Elle montre le travail psychique important qu’il doit effectuer pour prendre sa place auprès de son bébé, dans son couple et finalement pour assumer son rôle dans la société.

Mise en vente le 3 septembre 2015.


A propos de l'auteur

Roberte Laporal est musicothérapeute diplômée de la faculté de médecine de Nantes, formatrice spécialiste de l'accompagnement périnatal et parental, consultante en RSE (responsabilité sociétale des entreprises) à propos de la conciliation de la vie privée et professionnelle.

Vidéos
Détails
Parution : 3 septembre 2015
EAN : 9782749248721
11.5x16, 304 pages
1001 BB - Du côté des parents
Thème : Enfance & parentalité

Imprimer cette page
Résumé

La couvade désigne les manifestations physiques – prise de poids, nausées, etc. – de l’homme dont la compagne est enceinte. Ce phénomène qui suscite moqueries et questionnements témoigne des mouvements psychiques et hormonaux du devenant-père, longtemps méconnus, bien qu’au fondement des sociétés humaines.

Les nouveaux pères sont en réalité biologiquement autant appelés à paterner que les mères sont prédisposées à materner, et nos ancêtres lointains le savaient. Comment avons-nous pu l’oublier ? Dans la plus riche observation anthropologique à ce jour, depuis les grands travaux classiques de Théodore Reik et Georges Devereux, Roberte Laporal retrace l’histoire et les avatars du syndrome ou rituel de la couvade. Elle montre le travail psychique important que le père doit effectuer pour prendre sa place auprès de son bébé, dans son couple et finalement assumer son rôle dans la société.

© Éditions érès 2017 - Mentions légales

Réalisé par Glukose