Rythme et mélancolie

  "Rythme et mélancolie" a été ajouté au panier !

Voir mon panier
Menu : Sommaire   

Quelle relation y a-t-il entre la psychanalyse, dont la pratique est fondée sur le langage, et la musique, qu’on dit asémantique parce qu’elle nous bouleverse sans jamais articuler de signification précise ? Pourrait-il y avoir quelque chose de musical dans les phénomènes auxquels la psychanalyse a à faire, et spécialement, dans le cas de la mélancolie ?

En suivant le dernier enseignement de Lacan, influencé par les théories de Jakobson et de Levi-Strauss, Silvia Lippi construit un parallèle entre psychanalyse et free jazz fondés tous deux sur l’improvisation. La notion de rythme permet d’envisager une modalité de la cure qui n’oppose pas le discours maniaque aux exigences d’un ordre symbolique extrinsèque et forcément répressif. Il ne s’agit plus d’interpréter, mais de rythmer : le jazz a montré que des rythmes et des tempos différents n’empêchent pas l’émergence d’un discours commun entre les éléments du groupe.

L’auteure propose une approche psychanalytique des psychoses, qui repose plus sur l’invention que sur la réparation et rompt avec une conception déficitaire de cette structure clinique. La psychose devient le paradigme de la lutte contre tout pouvoir centralisé, incarné par les différentes figures paternelles et paternalistes de notre société. Avec le rythme, la psychanalyse redevient clairement ce qu’elle n’a jamais cessé d’être : une force d’émancipation.


A propos de l'auteur

Après avoir été danseuse en Italie et aux États-Unis (spécialité claquettes américaines), Silvia Lippi est venue en France, où elle a acquis une formation philosophique et psychanalytique. Elle est aujourd’hui psychanalyste à Paris, affiliée à Espace analytique et psychologue hospitalière (établissement public de santé Barthélemy Durand).

Détails
Parution : 14 février 2019
EAN : 9782749262505
14x22, 192 pages
Point hors ligne
Thème : Psychanalyse

Imprimer cette page
Résumé

La question du rythme peut se révéler centrale pour un sujet mélancolique en phase maniaque. Les théories de Lacan, Lévi-Strauss et Jakobson, accompagnées de celles du free jazz, conduisent l’auteur vers une nouvelle clinique de la psychose, qui repose plus sur l’invention que sur la réparation.

Le livre expose l’analyse d’un cas de mélancolie et présente une hypothèse clinique originale : peut-on diriger la cure à partir du rythme ? En suivant le dernier enseignement de Lacan, influencé par les théories de Jakobson et de Levi-Strauss, Silvia Lippi s’appuie sur différentes approches du rythme, en particulier dans le free jazz, et nous ouvre à une nouvelle approche psychanalytique des psychoses, qui rompt avec une conception déficitaire de cette structure. La psychose devient le paradigme de la lutte contre tout pouvoir centralisé, incarné par les différentes figures paternelles et paternalistes de notre société. Avec le rythme, la psychanalyse redevient clairement ce qu’elle n’a jamais cessé d’être : une force d’émancipation.

  Du même auteur



Point hors ligne
© 2013
14x22 296 p. 28 €
Point hors ligne
© 2008
14x22 264 p.
Numérique uniquement
© éditions érès 2019 - Mentions légales

Réalisé par Glukose