Soumission ou résistance aux systèmes d'emprise

  "Soumission ou résistance aux systèmes d'emprise" a été ajouté au panier !

Voir mon panier
Ajouter au panier


Revue Connexions
S'abonner


Menu : Sommaire   



Le psychosociologue Jean-Léon Beauvois a récemment repris l'expérience de Milgram en la transposant dans un jeu télévisé créé pour l'occasion et intitulé « Zone Xtrême ». Les résultats de Milgram ont été dépassés : 80% des candidats volontairement engagés dans ce jeu ont, sous la simple impulsion de l'animatrice, administré le choc maximal pouvant entraîner la mort. Peut-on en déduire que la télévision constitue de nos jours une autorité légitime au même titre que d'autres ? Quels sont les systèmes d'emprise d'aujourd'hui ? Qu'est-ce qui les fonde et les caractérise ? Sont-ils le résultat d'une « soumission librement consentie » corrélative à des processus de persuasion et de propagande ou de la baisse des potentialités de résistance liés à l'affaiblissement des collectifs et à l'individualisation des rapports sociaux ? Ou des deux à la fois ? Quelles sont les différentes formes que prennent aussi bien la soumission que la résistance aux systèmes d'emprise ? Quels en sont les ressorts aux niveaux individuel et collectif ? Qu'est-ce qui explique que certains individus résistent là où d'autres se soumettent ? Comment et dans quelles conditions le collectif (le groupe) peut être dans certains cas un facteur d'aliénation et de dépendance de l'individu (le cas des bandes, sectes et autres groupuscules) et dans d'autres un facteur d'émancipation et de dégagement du sujet individuel et collectif ?

 

Détails
Parution : 23 juin 2011
EAN : 9782749214177
Connexions
1/2011
Thème : Société

Imprimer cette page
© Éditions érès 2019 - Mentions légales

Réalisé par Glukose