Pluralité des pratiques de couple et de famille

  "Pluralité des pratiques de couple et de famille" a été ajouté au panier !

Frais de port 2€ dès 25€ d'achat
Voir mon panier
Pluralité des pratiques de couple et de famille

Florence BECAR, Anne HUSSER

Pluralité des pratiques de couple et de famille


Numéro 227 - Revue trimestrielle

Avec la participation de Marthe BARRACO DE PINTO, Benoît BASTARD, Dominique BEYNIER, Anne BOISSEL Catherine COMBASE, Elisabeth DE BARBANSON-BOURDIER, Annie DE BUTLER, Geneviève DJENATI, Monique DUPRE, Elodie GABRIEL, Marie-José GRIHOM, Simone KORFF-SAUSSE, Nicolas LAURIOT DIT PREVOST, Jacques MARQUET, Dominique MAZEAS, Marie-Thérèse MILCENT, Gérard NEYRAND, Muriel ORLUE, Claire PAYOT, Didier PILORGE, Marlyse PLAGNARD, Laure RAZON, Philippe ROBERT Voir plus [+]

Les métiers d’aide au couple et à la famille regroupent des praticiens d’origines diverses par leur histoire, leur champ de compétences, leur reconnaissance par le public et les instances de santé publique. Ces métiers proposent une méthodologie, un cadre et un contenu définis par l’orientation clinique à laquelle ils se réfèrent (psychanalytique, systémique, comportementale…) et par l’objectif qui les sous-tend :

•amélioration de la communication par l’analyse et l’élaboration des crises, de leur sens, pour le conseil conjugal et familial ;
•gestion de l’après-divorce et des conséquences de la rupture de la vie commune pour la médiation familiale, mais aussi gestion de conflits parents-adolescent ou de mésentente fraternelle lors de successions problématiques ;

analyse des liens psychiques et de leurs soubassements inconscients pour la psychothérapie psychanalytique de couple et de famille, conduisant généralement au remaniement du lien de couple ou des liens familiaux, actuels et intergénérationnels.

•abord de l’intimité et de la sexualité du couple pour la sexologie ;
•accompagnement et soutien des familles d’accueil pour le placement familial.

Ce qui est dans l’air du temps, ce sont des dispositifs à visée de soin psychique qui incluent des composantes « de groupe », mais dans lesquels les personnes se retrouvent plutôt seules face à elles-mêmes. Nous pensons par exemple aux séminaires orientés vers la pleine conscience ou aux groupes de parole qui font du bien sur le moment, mais dont les effets s’estompent plus ou moins rapidement. Si ces dispositifs peuvent avoir leur intérêt, ils ne peuvent se substituer aux dispositifs proprement groupaux qui ont fait leurs preuves dans la clinique.

Dans la revue

Dialogue

A propos des auteurs

Ajouter au panier


Revue Dialogue
S'abonner


Détails
Parution : 25 juin 2020
EAN : 9782749267197
Dialogue
1/2020
Thème : Enfance & parentalité

Imprimer cette page

Partager sur les réseaux

© éditions érès 2020 - Mentions légales - CGV - RGPD

Réalisé par Glukose