Oser le verbe aimer en éducation spécialisée

  "Oser le verbe aimer en éducation spécialisée" a été ajouté au panier !

Voir mon panier

« S’ils veulent sauver leur métier, et de manière plus générale s’ils veulent sauver les métiers de l’humain, les adultes éducateurs n’ont d’autre choix que d’oser le verbe aimer. Aimer veut dire éduquer chaque fois que la rencontre est un dialogue entre l’intimité de deux « je » : celle d’un adulte perçu comme référent et celle d’un gamin aperçu dans ses possibles. Dès lors, parce que fondée sur le consentement et la réciprocité, se trame une relation éducative qui est aussi une relation d’amour. »

Philippe Gaberan poursuit sa réflexion sur la relation éducative (érès, 2003, rééd. 2016) en s’attaquant au dogme de la posture professionnelle détachée des implications affectives. Parce qu’elle met en scène l’homme dans ce qui fait l’essentiel de son humanité, la relation d’amour est l’un des plus puissants leitmotivs de la littérature, un incontournable du discours philosophique mais aussi un concept majeur des sciences de l’éducation. Aux limites de la présence de l’être au monde, elle œuvre à faire advenir du « pas encore là » dans le « déjà là » pour peu qu’elle intègre les éléments essentiels d’une éthique de l’éducation.


A propos de l'auteur

Éducateur spécialisé et docteur en Sciences de l’éducation, Philippe Gaberan mène désormais une activité de conseils, formations et soutiens aux équipes éducatives et soignantes. Aux éditions érès, il co-dirige avec Daniel Terral la collection L’éducation spécialisée au quotidien. Il est par ailleurs membre du comité de rédaction de la revue Empan, et l’auteur de nombreux articles et ouvrages sur les métiers de la relation d’aide éducative et de soins.

Détails
Parution : 25 août 2016
EAN : 9782749251622
13.5x21, 296 pages
L'éducation spécialisée au quotidien
Thème : Travail social & Handicap

Imprimer cette page
Résumé

Parce que le devenir d’un enfant est un enjeu trop important pour qu’il soit abandonné au hasard, cet ouvrage fait le pari de montrer pourquoi « ça marche », la relation éducative, même si trop souvent les faits divers mettent la focale sur les ratés et non sur les réussites.

S’ils veulent sauver leur métier, et de manière plus générale s’ils veulent sauver les métiers de l’humain, les adultes éducateurs n’ont d’autre choix que d’oser le verbe aimer. Aimer veut dire éduquer chaque fois que la rencontre est un dialogue entre l’intimité de deux « je » : celle d’un adulte perçu comme référent et celle d’un gamin aperçu dans ses possibles. Dès lors, parce que fondée sur le consentement et la réciprocité, se trame une relation éducative qui est aussi une relation d’amour.

Revue de presse

2016, Site Livres Critique, par Jean-Pierre Gayerie


2016, Travail Social Actualités


2017, Actualités sociales hebdomadaires, par Caroline Helfter


2017, VST, Joseph Rouzel


2017, Contraste45, Roger Salbreux


  Du même auteur

Trames
© 2017 (1ère édition 2007)
11x17 160 p. 12.50 €
L'éducation spécialisée au quotidien
© 2017 (1ère édition 2003)
13.5x21 168 p. 16 €

Nouvelle édition
Les dossiers d'Empan
© 2015
13.5x21 240 p. 23 €
Trames
© 2012 (1ère édition 2004)
11x17 200 p. 14.50 €
© Éditions érès 2017 - Mentions légales

Réalisé par Glukose